Leonardo
Leo

Mercato, départ des jeunes, Neymar… Leonardo fait le point sur les dossiers du PSG

De retour au Paris Saint-Germain, un peu à la surprise générale il faut bien l’admettre, cet été, Leonardo est désormais l’homme fort de la stratégie sportive du club. Déjà auteur d’une sortie très remarquée peu après sa prise de fonction dans les colonnes du Parisien, l’auriverde a cette fois-ci accordé un entretien à RMC.

Son retour

Le retour du patron ? Non. Le PSG est devenu un club très important, à tous les niveaux, pas seulement au niveau sportif.

Le début de saison

Beaucoup de choses se sont passées, il y a eu beaucoup de changement. Cette année sera une année difficile. On doit se reconstruire, on ne part pas comme le favori partout même si on a un très bon effectif. Ce n’est pas une saison de transition.[…] On doit se calmer. Cette équipe a besoin de sérénité.

Le mercato

On a vu beaucoup de jeunes partir. Il y a huit joueurs qui sont arrivés . Après, il ne faut pas se cacher, le mercato a été un peu bloqué par le dossier Neymar. Il y a eu Gueye et Diallo aussi, qui sont des transferts importants, parce que pour la liste de la Ligue des Champions, il faut des joueurs formés en France.

La vente des jeunes

La suppression de la réserve ? Quand tu regardes, il y a l’équipe U19 qui participe à plusieurs compétitions (Youth League, Gambardella…) et à 19 ans, tu es pratiquement fait. Sur les jeunes, il y a un règlement où tu peux donner un contrat de trois ans à un joueur de 16 ans. Après le premier contrat, il y a un parcours très court pour arriver en équipe première. La France est devenue un berceau de bon joueur et les clubs attendent un an avant la fin de leur contrat pour les faire signer. Cette année, tous les jeunes qui sont parties n’avaient plus qu’un an ou un an et demi de contrat.

Le dossier Neymar

Tu ne peux pas donner de deadline, c’est un mercato ouvert. Je pense que cela a été clair pour tout le monde. En interne, on a toujours parlé de façon claire. Tout le monde connaissait la situation et on a même communiqué là-dessus.

À propos Guillaume De Freitas

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée