Tuchel

Tuchel : “Mbappé et Neymar, c’est la clé oui”

Après sa débâcle face au Stade de Reims (0-2), le Paris Saint-Germain devra réagir face aux Girondins de Bordeaux (demain à 17h30) dans le cadre de la 8ème journée de Ligue 1. À la veille de ce déplacement en Gironde, l’entraîneur parisien, Thomas Tuchel, a tenu une conférence de presse. Extraits choisis.

Les retours pour le match face à Bordeaux

Kylian Mbappé et Mauro Icardi sont avec le groupe. Ils sont disponibles pour quelques minutes.

Une bonne chose de rejouer rapidement ?

Oui, c’est la meilleure chose. C’est exigeant de jouer à Bordeaux avec deux jours entre les deux matches, c’est comme ça. On peut s’adapter, on a la qualité pour ça. On a beaucoup de joueurs qui sont capables de jouer avec de l’intensité. Après une défaite, c’est toujours compliqué de retrouver la performance, mais c’est notre défi pour demain. C’est un match difficile car Bordeaux fait un bon début de saison, avec de la confiance et de la qualité.

Marquinhos

Je peux seulement dire des bonnes choses sur Marquinhos. Il est exceptionnel, toujours professionnel et top. Pour moi, il peut arriver dans le meilleur niveau. Il peut être le meilleur joueur du monde, il montre ça à chaque entraînement, il montre le spirit et la qualité. Il n’a pas de limites en défense ou en numéro six. Il est super important pour nous.

Quels systèmes avec tous les attaquants de l’effectif ?

Pour moi, on doit s’adapter à la situation et à l’adversaire. Demain, on a la possibilité de faire jouer Kylian plus qu’Icardi. On n’a pas beaucoup de solutions pour demain, car Choupo-Moting est blessé. C’est nécessaire qu’on a tout le monde. On a la possibilité de jouer en 4-2-3-1 avec les 4 joueurs offensifs, on l’avait fait contre Toulouse (4-0) et Strasbourg (1-0). L’année dernière on avait en 4-4-2 avec 4 joueurs offensifs. Mais pas maintenant car il nous manque des attaquants.

Les dernières prestations décevantes de Sarabia

Je pense que c’est normal. Il doit s’adapter à notre style et à ses coéquipiers. Il a changé d’équipe, il doit s’adapter sur le terrain. Je ne suis pas inquiet car il donne tout. Il met de l’intensité dans notre jeu et il est capable de faire des courses offensives. Nous aussi, on doit s’adapter à son style. J’ai l’impression qu’il est patient et j’ai confiance car il est un joueur important pour nous. Ça va venir.

Le retour de Kimpembe à la compétition

Je suis très content avec Kim. Il a travaillé vraiment très dur pour être avec nous. C’était un grand défi car il fallait être patient et faire tous les entraînements individuels sérieusement. C’était un grand défi pour lui mais il a été extraordinaire, c’est une récompense pour lui. Il est fit physiquement. Ce n’est pas facile de revenir d’une blessure de quatre mois. J’ai vu la saison dernière qu’il était capable de jouer avec de la confiance dans les grands matches. Il a fait un remplaçant extraordinaire contre Strasbourg et il a donné la même chose contre Lyon. Il a joué un match solide contre Reims. On doit gérer et on ne doit pas trop l’utiliser. Nous sommes attentifs avec lui mais je suis content jusqu’à maintenant.

Le retour de Kylian Mbappé et son entente avec Neymar

Je suis convaincu que c’est la clé (dans notre jeu) entre Ney’ et lui (Mbappé). Ils ont de la qualité et ils sont décisifs. Ils donnent beaucoup de solutions dans notre jeu. Mbappé était blessé pendant quelques semaines. Il doit aussi s’adapter à cette situation. Maintenant il a beaucoup de confiance. On doit rester patient avec lui. Il est avec le groupe mais il ne pourra pas jouer 90 minutes à son meilleur niveau.

Le turn-over effectué face à Reims

Comme je l’ai dit, je dois faire des décisions en avance. Mon job, c’est de décider. C’était beaucoup de changements, vous avez raison. Reims a été discipliné avec une bonne qualité, mais il nous a manqué de l’intensité dans notre jeu. On a changé pour donner de l’intensité et non pas parce que nous ne respectons pas Reims. C’était le moment pour continuer à donner de l’intensité car on était convaincu. Si on n’a pas d’automatismes et qu’ils n’ont pas joué ensemble, c’était peut-être plus important de faire un contre-pressing pour les contre-attaques, mais ça a manqué. C’est une leçon encore. Je prends la responsabilité pour tous les changements mais je n’ai pas de regret car on ne peut pas trop utiliser les joueurs qui ne sont pas blessés. C’était le moment et j’étais convaincu de faire ça. Je déteste perdre. On a perdu notre série de but consécutif en Ligue 1 et de match sans défaite à la maison. C’est super dur. Mes cinq capitaines (Silva, Marquinhos, Mbappé, Verratti, Cavani) n’étaient pas sur le terrain contre Reims, et on l’a vu. On peut faire mieux et j’espère que c’était une leçon, on doit apprendre et s’améliorer.

Un PSG qui fait moins peur à ses adversaires ?

Je pense que c’est de notre faute. On avait 20 points d’avance la saison dernière mais après la défaite de Manchester, on a perdu notre spirit et des joueurs. Nous avons joué plusieurs fois avec peu de joueurs. Il y avait beaucoup de raisons et c’est pour ça que l’adversaire a gagné en confiance. Ce n’est pas une surprise que les autres équipes pensent que c’est possible. Mais nous sommes leaders de Ligue 1 et c’est une vérité. Mais nous sommes toujours capables de mieux faire.

À propos Murvin Armoogum

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée