agression-motta

Brandao ne regrette toujours pas son geste sur Thiago Motta

“Le temps ne fait rien à l’affaire, quand on est con, on est con”, chantait Georges Brassens. En avril 2016, en appel, l’attaquant brésilien Brandao était condamné à cinq mois de prison avec sursis et 20 000 euros d’amende pour avoir agressé Thiago Motta par surprise avant de prendre la fuite lors d’un PSG-Bastia, dans l’enceinte du Parc des Princes. Nous évoquons bien sûr ici l’affaire du coup de tête donné avec préméditation sur Thiago Motta, dans l’accès pelouse de l’enceinte, le 16 août 2014. Le joueur, qui a connu ses heures de gloire à l’OM, avait été suspendu sportivement six mois par la LFP, suite à cette agression caractérisée. Autant de sanctions qui auraient dû faire réfléchir le coupable.

Cinq années plus tard Brandao ne regrette toujours pas son acte sur Thiago Motta avec un discours qui se veut vaguement sage. “C’est vrai qu’on a eu une embrouille assez sérieuse. Mais c’est oublié. De mon côté, je suis en paix avec cette histoire, explique-t-il à L’Equipe. Je ne regrette pas mon geste et je ne lui en veux pas non plus. C’est comme ça. Chacun a tracé sa route et a suivi son destin.”

Et celui de l’ancien milieu de terrain du PSG était souriant hier. Pour sa première en tant qu’entraîneur du Genoa, Thiago Motta s’est offert un coaching gagnant, ses trois remplacements provoquant trois buts contre le Brescia de Mario Balotelli. Genoa s’est imposé 3-1 après avoir concédé l’ouverture du score.

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée