PSG 27 octobre 2019

Revue de presse PSG : OM, Di María, Icardi, Mbappé

Vu et lu au sujet du PSG ce dimanche 27 octobre 2019 dans la presse hexagonale.

“Un match de prestige, mais qui ne réserve presque plus de surprises : le PSG, fort de ses stars planétaires et sa superpuissance financière, n’a plus perdu contre son rival marseillais depuis 2011. Ce dimanche (21 h) au Parc des Princes, l’OM réussira-t-il enfin à déjouer les pronostics ? demande l’AFP. “Au vu de la forme affichée par le PSG depuis le début de saison, rien n’incite à l’optimisme. Avec le retour au premier plan Mbappé, auteur du premier triplé de sa carrière en Ligue des champions contre Club Bruges (5-0) mardi, et la forme éclatante du duo argentin Icardi-Di Maria, son nouveau trident offensif “DIM” a de quoi faire peur. Seule l’infirmerie parisienne (Neymar, Kehrer, Gueye) peut donner une chance d’espérer aux Marseillais qui, eux, pourront compter sur leur maître à jouer Payet, de retour d’une longue suspension, et de Benedetto, auteur de 5 des 12 buts marseillais cette saison.”

JDD du 27 octobre 2019
JDD du 27 octobre 2019

Ángel Di María “n’est pas la plus reconnue des vedettes parisiennes, mais c’est la plus décisive”, constate le JDD. “Après une saison à 19 buts et 17 passes décisives, il est reparti très fort : 7 buts, 6 passes. En un peu plus de quatre saisons de L1, Di María totalise 43 buts et 44 passes, ce qui en fait le 5e joueur le plus décisif dans l’histoire du PSG. […] “Avec Navas et Neymar, il est l’un des rares vainqueurs de la Ligue des champions. En plus de son statut, il ne fait pas d’histoires et donne énormément de passes. Donc il est très apprécié, commente Carlos Muguruza. Malheureusement, Angel n’est pas un produit marketing, ni très beau ni glamour, il vend peu de maillots donc n’est pas reconnu à sa juste valeur. […] Dans l’immédiat, il y a Marseille au Parc. Un bon souvenir : en mars, il avait marqué la rencontre de son sceau, avec un doublé et une passe décisive. Pour lui, rien que du très classique.”

L'Equipe de ce dimanche
L’Equipe de ce dimanche

“Longtemps explosif, le rendez-vous entre Paris et Marseille a perdu de son piment. Malgré tout, il reste indémodable, écrit L’Equipe. En huit ans, Paris a perdu au moins une fois quasiment contre tout le monde en France. Pas contre Marseille, ce qui témoigne assez bien de l’investissement des stars parisiennes à l’aube de chacun de ces rendez-vous. La probabilité d’une 4e victoire de suite du PSG à domicile paraît bien plus élevée que celle d’une surprise marseillaise, même avec le retour de Payet. Il faut bien avouer, aussi, que Paris peut être privé de Neymar, Gueye, Meunier et Kehrer, il a les moyens de sortir du banc autant de remplaçants qui seraient titulaires sans même s’entraîner à Marseille. Et puis, ce n’est peut-être pas le moment, non plus, de croiser la route de Mbappé, qui a plutôt l’habitude d’assumer ses déclarations même lorsqu’elles prêtent à débat, comme celles qui ont immédiatement suivi son triplé à Bruges. […] Trois buts, des petites phrases, un record, une sanction… En seulement cinq PSG-OM disputés, l’attaquant né à Paris en a vécu de belles.

“Confronté aux absences de Neymar, Kehrer, Gueye et Meunier, Tuchel peut compter sur le retour à « 100 % » à droite de Dagba, lit-on également. Très solide depuis plusieurs semaines, la charnière Silva-Kimpembe part avec de l’avance. La principale inconnue du onze du PSG aligné ce soir réside dans la composition du milieu. Qui accompagnera Marquinhos et Verratti ? Herrera figure dans le groupe après avoir ressenti une gêne aux adducteurs mardi. L’hypothèse Sarabia n’est pas à négliger. Tuchel apprécie son activité dans le contre-effort. Devant, Mbappé devrait connaître sa première titularisation depuis sa blessure à une cuisse le 25 août. En pointe, Tuchel devrait jouer la continuité avec Icardi.”

Le Parisien du 27/10/2019
Le Parisien du 27/10/2019

“Les supporters attendent toujours autant cette rencontre, Canal+ réalise souvent sa meilleure audience de la saison à cette occasion et toute la semaine, chaque Parisien ou Marseillais d’antan y va de son couplet sur son clasico à lui, argumente Le Parisien pour revaloriser le PSG-OM qui “demeure éternel. La série parisienne en est une preuve supplémentaire. C’est après avoir perdu (3-0) le 27 novembre 2011 à Marseille que les Parisiens ont décidé de ne plus perdre. Depuis, ils ont ciblé ce match comme un rendez-vous important. […] Le club sudiste a peu de chances au départ mais les clasicos racontent aussi que le plus fort ne s’y est pas toujours imposé. Pour le coup, Paris aurait tort de trop se fier à l’histoire de ce classique.”

Mauro Icardi “s’est déjà rendu indispensable avec le PSG, quitte à obliger Edinson Cavani à patienter dans son ombre”, peut-on également lire dans le quotidien francilien. “Comment le sortir du onze de départ ? Icardi reste sur 5 buts en quatre matchs. Le statut de l’Urugayen ne suffit plus à lui assurer une place de titulaire. Clairement, Icardi a saisi sa chance. Au camp des Loges, ses partenaires sont impressionnés par son talent, la qualité de ses entraînements. En match, ils se régalent en sa compagnie. « Avec lui, tu revois le ballon », a même confié l’un d’eux. Sous-entendu : ce n’est pas toujours le cas avec Cavani, plus difficile à « joindre » techniquement. Dans ce domaine, il affiche une aisance compatible avec les stars.”

La Provence aujourd'hui
La Provence aujourd’hui

“Un monde d’écart sépare l’OM du PSG. Forcément, les deux équipes ne luttent donc plus à armes égales. Malgré cela, les Olympiens, coachés par Villas-Boas, peuvent-ils créer l’exploit ce soir au Parc des Princes ? demande La Provence. À dire vrai, la rencontre de ce soir est celle de deux institutions qui semblent avoir perdu leur âme. Au PSG, elle a été vendue aux Qataris. À l’OM, elle s’évapore à mesure que les dirigeants cherchent à normaliser ce club dont l’ADN fait la part belle à l’irrationnel. La saveur des confrontations s’atténue donc fatalement.”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée