Rothen : “Moi ce que j’aime bien dans ce PSG, c’est ce fameux pressing d’entrée”

Hier soir, un Paris Saint-Germain solide s’est imposé face à Galatasaray (1-0) dans le cadre de la deuxième journée des phases de groupes de Ligue des champions. Solidaires et combatifs pendant le match, les Parisiens ont réalisé une excellente opération suite au match nul du Real Madrid face au Club Brugge (2-2). Autre satisfaction de la soirée, le pressing exercé par les Rouge et Bleu en début de rencontre, comme l’a souligné Jérôme Rothen dans l’After de RMC Sport.

Moi ce que j’aime bien dans ce PSG-là, c’est ce fameux pressing d’entrée. Ça joue haut, ça prend des risques, quitte à subir un ou deux contres des adversaires. Ça n’a pas été le cas, mais tu peux quand tu joues très haut. J’ai aussi apprécié Kimpembe dans les duels (19 duels remportés, ndlr). Je ne te parle pas quand il a le ballon dans les pieds et qu’il fait des erreurs techniques. Mais Kimpembe, comme Thiago Silva en première mi-temps, était important dans ce fameux pressing. Après, le pressing tu ne peux pas le faire pendant 90 minutes (…) C’est vrai que ça dure 30 minutes et c’est bien, après on espère que le PSG passera encore des caps et sera capable de faire ce genre de match sur une mi-temps complète et ne pas reculer. Normalement, tu te reposes quinze minutes et tu recharges un peu les batteries pour refaire ça une bonne partie de la seconde mi-temps. D’où l’importance des joueurs qui vont rentrer pour t’apporter un peu de fraîcheur.”

À propos Murvin Armoogum