Tuchel

Tuchel : “Lorsque tout le monde sera disponible, il y aura des décisions difficiles à prendre !”

Après une semaine chargée en émotion, le Paris Saint-Germain a eu une bonne semaine pour préparer son déplacement en Bourgogne du côté de Dijon. Thomas Tuchel était présent conférence de presse ce jeudi après-midi. Extraits choisis.

Le groupe :

Neymar, Kehrer et Thomas Meunier sont absents. Verratti et Herrera sont trop justes pour la rencontre de demain. Ils seront dans le groupe lundi et j’espère qu’ils seront aptes pour mercredi. Thiago Silva a été malade dans la nuit, donc il ne sera pas là non plus. C’est encore trop mais bon.. Il faut accepter. Il faut espérer ne pas avoir de blessure lors de cet entrainement

L’état d’esprit :

Dijon est peut être dernier au classement mais pas dans les statistiques. J”attends qu’on joue avec sérieux et avec beaucoup d’effort. On a fait trois matches avec trois victoires. Après nos trois premières victoires, on ne doit pas attendre que tout le monde dise que c’est facile parce qu’on joue le dernier, ce n’est pas comme ça. C’est un match de Ligue 1 avec de l’intensité et de l’effort. La 2e mi-temps n’était pas bonne contre l’OM parce qu’on a manqué d’intensité et d’effort. Il faut relancer la machine. Il faut remporter les trois prochains matches et ça commence demain. Un match à Dijon n’est jamais facile.
Une marge de progression ? Si on veut être une grande équipe et qu’on veut tout gagner, c’est nécessaire de tout donner à l’entrainement et en match. Ça peut créer une atmosphère particulière à l’entrainement et en match.

Cavani :

Il n’est pas complètement heureux car il a été blessé de nombreuses semaines. Il veut nous aider. C’est absolument normal. Il doit se battre, comme chaque joueur, pour avoir sa place dans l’équipe. On ne doit pas penser pour un joueur mais pour l’équipe. C’est son caractère aussi, c’est notre buteur ! C’est un des plus grands buteurs de l’histoire de ce club. Il pense toujours pour l’équipe. Et c’est difficile pour lui car l’équipe a bien joué sans lui, donc il est en ce moment remplaçant. Mais c’est à l’instant T, tout peut changer. Tous les joueurs ont de l’expérience et des qualités et veulent donc jouer. Il s’entraine avec un bon état d’esprit.
Il peut jouer à tous les postes de l’attaque. Avec ses caractéristiques, il peut jouer différemment sur le côté gauche que Sarabia ou Choupo-Moting. Il peut davantage jouer comme un deuxième attaquant.

Kurzawa :

Layvin est un joueur du PSG. J’ai confiance en lui mais c’est nécessaire pour lui de prendre des décisions. C’est parfois ridicule de ne pas pouvoir mettre tous les joueurs sur le banc. Mais c’est comme ça, ce sont les règles… Diallo a été préféré parce qu’il est davantage polyvalent. Comme Layvin est “seulement” arrière gauche, c’est dur pour lui d’être sur le banc. Il est difficile de mettre un “spécialiste à son poste” sur le banc. Mais c’est un joueur très fiable.

Le schéma tactique :

Je ne sais pas si on changera notre schéma de jeu avec le retour de Neymar. C’est bien d’avoir trois milieux pour contrôler le match, les espaces. Neymar a joué numéro 10, numéro 9 avec nous… Tout est possible avec lui ! Il a une qualité extraordinaire. Je ne peux pas changer tout mon système de jeu seulement pour un joueur, je dois d’abord trouver un équilibre. Lorsque tout le monde sera disponible, il y aura des décisions difficiles à prendre.

Des tensions entre lui et Kylian Mbappé selon la presse espagnole :

Que voulez-vous que je vous dise… C’est n’importe quoi ! Ma relation avec Kylian est top ! Je suis très heureux de lui. Il a toujours le sourire, on peut rigoler tous les jours avec lui. On n’est jamais pleinement satisfait parce qu’on sait qu’il est capable de choses exceptionnelles. Mais ma relation avec lui est géniale.

Verratti :

C’est un joueur clé, un des meilleurs au monde. Il peut toujours s’améliorer, mais il est très fiable et pense toujours pour les autres. Il veut que tout monde soit heureux. C’est vraiment un joueur essentiel pour une équipe. C’est la meilleure chose possible d’être coach d’un joueur comme Verratti. Il a encore la motivation et l’envie d’un joueur de 18-19 ans qui veut toujours prouver et se donner à fond. C’est un joueur exceptionnel avec un caractère rare.

À propos Redaction

2 plusieurs commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée