Tuchel

Tuchel : “Peu importe le classement, c’est un match isolé”

Quelles sont les dernières informations à connaître avant le PSG/OM ? Quel est l’état des troupes avant le Clasico dimanche au Parc des Princes ? Thomas Tuchel était en conférence de presse ce samedi. Extraits choisis.

Groupe

Thilo Kehrer, Thomas Meunier et Neymar sont absents. Idrissa Gueye est encore trop juste mais Julian Draxler retrouve le groupe. Ander Herrera sera aussi avec nous. On a entraînement demain matin et on décidera qui sera avec l’équipe. Draxler est prêt, il a fait beaucoup d’entraînements.

Une ambiance différente ?

On attend une atmosphère spéciale. C’est un match de Ligue des champions. Un match avec une grande histoire en France, on doit respecter cette histoire. On a du respect pour les supporters c’est important pour eux, c’est un match spécial. On aime cette atmosphère, on est compétitifs. Je suis convaincu que nous sommes prêts.

Pas un vrai Classique ?

Je dirais la même chose si j’étais entraîneur de l’OM. Je peux comprendre son avis à André. On est fort, on est bien, on a souvent gagné le Championnat mais il y a des matches dans chaque Championnat pour moi qui sont importants. Peu importe le classement, c’est un match isolé. C’est un match de Ligue des champions, de Coupe de France, tout peut arriver. J’ai eu l’occasion de faire 4 rencontres entre Dortmund et Schalke, c’est la même intensité. Je sais que c’est vraiment un match très important pour les supporters.

Mbappé

Je ne vais pas dire s’il va débuter. Je n’ai pas parlé avec lui formellement mais on a parlé sur le terrain, normalement. On a eu une réunion à Bruges entre lui et moi. C’était important qu’il joue 50/55 minutes à Bruges et il a bien réagi musculairement. On va décider demain, tout le monde sait que je veux jouer avec Kylian, ce n’est pas nécessaire d’en dire plus. Non, je n’ai pas parlé avec lui de ses déclarations après Bruges.

Cavani

Il est déçu de ne pas avoir joué. Il veut toujours jouer. Il a manqué beaucoup. J’ai parlé avec lui car c’est difficile, je veux lui donner des minutes, il a travaillé dur pour être prêt mais je dois penser à l’équipe, équilibrer le match et je ne peux pas promettre qu’il joue 20 ou 15 minutes s’il y a des changements tactiques ou autres. J’aimerais lui en donner, ça m’énerve aussi. Il ne montre pas qu’il est déçu mais je le sais. Il doit rester patient et garder son bon état d’esprit, je vais essayer de lui donner des minutes, il en a besoin pour retrouver du rythme.

Dagba disponible ?

Il est avec nous depuis deux semaines. On a trois joueurs pour un poste, le spécialiste disponible c’est Colin. On verra demain si on le fait commencer ou juste lui donner des minutes. J’ai l’impression qu’il est prêt.

Ce qu’il redoute de l’OM ?

On a pas peur, on accepte la qualité de l’OM. On a beaucoup de respect pour ce choc, un match avec beaucoup d’histoire. C’est un grand défi, un grand challenge, on attend le meilleur OM possible dans l’intensité et l’agressivité. C’est un gros match comme en Coupe de France, on doit être préparés.”

Les choix en attaque

Je peux imaginer que les joueurs vont avoir plus de mal à comprendre mais je n’ai pas peur, c’est mon job de prendre des décisions. Je dois expliquer à mes joueurs, c’est mon job mais le job du joueur est de comprendre. Ils veulent tous jouer mais si on veut optimiser nos objectifs, on doit avoir une grande équipe. On doit rester dans le dialogue et dont la façon dont on réagit. C’est le plus important, rester ensemble et penser à l’équipe.”

Neymar

(Il s’énerve) “Ha ! Il va être disponible pour le Brésil ? qui a dit ça ? Non, c’est une discussion entre le club et la sélection brésilienne. On fait tout ce qu’il faut pour récupérer Ney le plus vite possible. Ça va mieux, il est bien.

Benedetto ?

Il est toujours dangereux, c’est un vrai attaquant complet, sur lequel il est difficile de défendre. Il pense toujours à marquer, à être décisif, on va être attentifs à lui.”

Icardi / Cavani

Ce n’est pas une hiérarchie. Ce n’est pas comme ça, ça peut changer tous les trois jours, on doit adapter à la situation du moment. Il a été blessé, on doit faire attention à lui. Le risque est trop grand, il manque de rythme, on ne peux pas dire “tu est Edi, tu vas jouer”. C’est difficile mais ça ne va pas dire qu’il est numéro 2 ou 3, je ne pense pas de cette manière. Ce sont des numéros 9, il travaillent pour marquer et pour l’équipe, ce sont les premiers défenseurs pour nous. Ils peuvent jouer ensemble et améliorer l’équipe. On doit essayer. Demain ? Je ne sais pas.

À propos Redaction

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée