Villas-Boas et Payet reviennent sur le Classique

Dimanche, dans le cadre de la 11e journée de Ligue 1, le Paris Saint-Germain a largement dominé l’Olympique de Marseille à l’occasion du Classique (4-0). Une défaite difficile à accepter pour les Phocéens même si Dimitri Payet voulait relativiser. Présent en conférence de presse, le numéro 10 marseillais est revenu sur cette rencontre particulière.

Le moral est affecté. 4-0, ce n’est jamais facile à digérer, notamment face au PSG. On a montré un autre visage en 2e mi-temps. Il y a eu des bonnes choses même si on est passé à côté de de notre première mi-temps. Il faut vite évacuer ce match. On savait qu’on ne partait pas à armes égales parce que Paris à un effectif conséquent, juge l’attaquant français devant les médias. On voulait montrer un bon visage mais on est passé passé à côté de notre première mi-temps. On va mettre du temps à rivaliser avec le PSG. Ça ne va pas arriver en un ou deux ans même si on a fait une finale d’Europa League. Ça va mettre du temps, comme tout. Une équipe capable de rivaliser avec cette écurie, il n’y en a pas en L1.

Juste après, c’est André Villas-Boas qui a évoqué cette défaite dans le Classique. L’entraîneur olympien espère passer à autre chose et oublier le PSG.

C’est fini, on attend le prochain match. On a suffisamment parlé de ce match, c’est fini. On peut se focaliser sur d’autres choses. Si je me rappelle bien, Monaco a pris 7-1 contre le PSG et a fini en Ligue des champions. Je n’ai aucun regret, explique le Portugais. Ce match est fini, le PSG fait partie d’un autre championnat. Rien ne m’intéresse du PSG. Comme on n’a rien proposé en 1ere mi-temps hormis les occasions de Valère et de Dario, on aurait pu craindre que ce soit pire.

À propos Redaction

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée