Diacre

Diacre dédramatise l’histoire de la sortie de Katoto

Non convoquée pour la Coupe du monde en France, Marie-Antoinette Katoto – qui vient d’avoir 21 ans – retrouve petit à petit les Bleues de Corinne Diacre. Or, la veille du rassemblement de l’équipe de France dans la perspective de la préparation du match contre la Serbie dans le cadre des qualifications pour l’Euro 2021 (samedi), l’attaquante du PSG a connu un dimanche difficile. Remplacée à la 66e minute du PSG-Guingamp (1-1) alors que Paris menait 1-0 et qu’elle n’était plus performante, la jeune joueuse a perdu le contrôle alternant larmes et expressions d’énervement. Une explosion née d’une discussion à la pause avec Bernard Mendy, l’adjoint d’Olivier Echouafni, qui lui reprochait son replacement.

Pas de quoi toutefois en faire un plat et une nouvelle affaire Katoto, selon la sélectionneuse. Interrogée sur le sujet en conférence de presse, Corinne Diacre a expliqué ne pas accorder d’intérêt à tout cela : “C’était un fait hors terrain. Il peut y avoir de la déception sur le moment, c’est humain, mais elle va bien. Je n’ai pas tous les éléments pour porter un jugement. C’est quelque chose qui est intervenu dans son club, donc ça ne me regarde même pas.” Des propos rapportés par Le Parisien comme cette réponse d’Olivier Echouafni, l’entraîneur des féminines du PSG : “Elle a passé une super semaine, c’était celle de son anniversaire, elle était bien, et sa prestation était plutôt bonne. Mais je sentais un petit mal-être et que ça tournait moins bien pour elle. Il peut y avoir des échanges et des mots qui prêtent à interprétation, des incompréhensions. Bernard connaît bien Marie et sait qu’il faut parfois aller la chercher. Il lui a donné des conseils sur quelques aspects de son jeu. Ils ne se sont pas bien compris. Il n’y avait rien de méchant. Marie est une joueuse qui a beaucoup de qualités et une sensibilité à fleur de peau par moments.

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters