Leonardo recadre de manière XXL

Leonardo, le directeur sportif du PSG, est venu au micro de RMC Sport et en zone presse pour commenter la qualification pour les huitièmes de finale après la victoire contre Bruges (1-0). Et aussi donner quelques réponses.

Quatre victoires en quatre matches, ce n’est pas facile. Seul le Bayern l’a fait aussi. Bruges a très bien joué. On a beaucoup de choses à faire encore, mais c’est très important d’être déjà qualifié. C’était important de finir aujourd’hui. On sait que ce sera une saison difficile. Beaucoup de choses se sont passées et il y a beaucoup de choses à régler. On a malheureusement eu huit blessures sur ces derniers mois. Mais on est premiers en Ligue 1, avec sept points d’avance, et on est qualifiés en Ligue des champions.

Il a ensuite encensé Keylor Navas, qui a arrêté le penalty de Bruges. “Keylor Navas a été fondamental. C’est comme marquer un but qui te qualifie. C’est un moment très délicat. Il était tranquille, très calme, a donné de l’énergie à l’équipe. C’est un gardien qui nous donne beaucoup d’expérience et de sérénité.

Leonardo a aussi commenté la concurrence Icardi / Cavani. “La concurrence, on l’a crée exprès. Dans un club comme le PSG, il y a beaucoup de joueurs qui ont envie de jouer. Icardi, c’est un attaquant qui commence très bien et qui est très efficace. On avait besoin d’avoir des joueurs efficaces dans ces moments.”

Le Brésilien a également évoqué les joueurs en fin de contrat en juin prochain, Thiago Silva et Cavani. “C’est le meilleur buteur de l’histoire du club. C’est une histoire qui va sans doute bien finir. Après, c’est très clair pour lui comme pour Thiago Silva. Il n’y a pas de doute par rapport à la valeur de ces joueurs. Les joueurs comme ça doivent bien finir. On va décider ensemble du futur.

Leonardo a affiché son agacement sur les commentaires concernant Kylian Mbappé venus du Real Madrid. Honnêtement, ça agace un peu. Ça dérange. Je pense que ce n’est pas le moment de parler de ça. C’est un joueur qui est sous contrat avec nous, pour deux ans et demi. Parler de rêve ou de volonté à chaque foisC’est le moment d’arrêter. Kylian Mbappé est un joueur très important pour nous. […] Ce n’est pas le moment de le toucher et de le déstabiliser. C’est le moment d’arrêter. On peut parler nous aussi et ça deviendra le bazar !”

Dans la foulée, Leonardo s’est chargé de recadrer Michel Platini qui compare le PSG à Coca Cola et qui critique Kylian Mbappé. “J’ai vu… et ce n’est pas la première fois. Il a dit à peu près les mêmes choses quand les Qataris sont arrivés ici en 2011. Honnêtement, je n’ai même pas envie de parler de racisme on laisse ça de côté. Mais on peut parler de jalousie. Même ses mots vis-à-vis de Mbappé ressemblent à de la jalousie. Mbappé sera un des meilleurs ou le meilleur du monde. Mais comme dit le proverbe français : “Il vaut mieux faire envie que pitié”. Le PSG et Mbappé méritent d’être respectés.

À propos Guillaume De Freitas

9 plusieurs commentaires

  1. Disqus déconne encore une fois…

  2. Je me suis déjà connecté par mail… Merci disqus.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée