Marquinhos : “Je dois beaucoup à Leonardo”

Marquinhos fait la Une du dernier numéro du magazine officiel du PSG. Une longue interview entre le numéro 5 parisien et Julien Cazarre est proposée. Morceaux choisis.

Son positionnement sur le terrain

Envie d’être fixé à un poste ? Non. Avant je pensais comme ça mais Tuchel a réussi à faire changer ma mentalité. Quand il a commencé à me faire jouer au milieu de terrain, je lui ai dit que c’était difficile pour moi, que les choses étaient vraiment différentes de mon poste et de mon positionnement habituel. […]Maintenant, quand j’évolue au milieu, je sais que je peux encore progresser sur le plan offensif, surtout dans mon placement.

La Ligue des Champions

On a une très belle équipe, un bon staff. On a un super club, une ville magnifique, on a tout ici ! Après, pour gagner une Ligue des Champions il faut y aller étape par étape. Passons d’abord chaque étape avant d’évoquer ce qui se situe tout en haut. Tout le monde, les supporters, les joueurs, le staff, les dirigeants doit aller dans le même sens pour que le club soit de plus en plus performant et respecté partout. Il est très difficile d’arriver au sommet, cela demande beaucoup de travail. Même si notre parcours, les saisons dernières, a laissé des traces, des cicatrices, on est quand même dans une bonne démarche de progression. Nos dernières expériences vont nous servir.

Ses débuts difficiles au PSG

Ma période difficile au début au PSG ? Elle m’a renforcé. Elle m’a fait plonger directement dans une nouvelle réalité. Sans toute que tout c’était enchaîné un peu trop vite dans ma vie. […] Avec Cavani, j’étais la dernière recrue de Leonardo. en 2013. Je dois beaucoup à Leo, je suis content de le retrouver depuis cet été.

Son entente avec ses coéquipiers

J’ai des bons rapports avec tout le monde. Moi, je ne suis pas du genre aller chercher la merde, je ne suis pas quelqu’un qui va insulter ou bien me bagarrer pour un petit truc. Ce que j’aime, c’est comprendre l’autre, sa personnalité, sa culture afin d’avoir le meilleur comportement possible à son égard. C’est cet état d’esprit qui m’a permis d’apprendre la langue et apprendre la culture française. D’une manière générale, j’essaye d’être positif avec tout le monde.

Un très bon et long échange à découvrir en intégralité dans le nouvel exemplaire du magazine officiel actuellement en Kiosque.

À propos Guillaume De Freitas

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée