PSG 6 novembre

Revue de presse PSG : Bruges, Tuchel, Bayern, Di Maria, ultras, doublure pour Navas…

Vu et lu au sujet du PSG ce mercredi 6 octobre 2019 dans la presse hexagonale.

“Le PSG, auteur d’un parcours parfait en Ligue des champions avec trois victoires d’affilée, peut déjà s’extraire de sa poule en s’imposant contre le Club Bruges (21 h) au Parc des Princes, publie l’AFP. Rien de mieux pour oublier l’étrange “yo-yo” de la Ligue 1 et continuer la voie royale en C1. Un nul contre le champion de Belgique, concassé 5-0 à l’aller grâce notamment à un triplé de Kylian Mbappé, peut même suffire pour décrocher la qualification, si Galatasaray ne s’impose pas à Madrid dans le même temps contre le Real. Toujours privé de Neymar, l’entraîneur parisien devrait de nouveau miser sur son nouveau trident de choc, la “DIM”, tant Di Maria, Icardi et Mbappé brillent ensemble depuis moins d’un mois.”

L'Equipe du jour
L’Equipe du jour

“Si le PSG présente le visage de vendredi dernier, alors là, la déception pourrait être grande, prévient L’Equipe. Le staff considère que si les joueurs font ce qu’il faut, en termes d’intensité, de concentration et d’état d’esprit, le PSG est à l’abri d’un couac. Leonardo a peut-être digéré le raté de Dijon, depuis, mais il ne faudrait pas qu’une telle prestation se reproduise trop souvent si Tuchel veut éviter d’affaiblir sa position. L’entraîneur a discuté avec ses joueurs, sans que l’on sache très clairement sur quels points il a insisté. La compétition, ce soir, devrait les tenir à l’écart de tout excès de facilité. L’équipe alignée, notamment avec les retours de Verratti et de Silva, plus des joueurs évoluant à leur poste comme Bernat, offre également une certaine assurance à Paris. […] Comme prévu, Neymar est forfait et s’est entraîné à part. Son retour dans les séances collectives est attendu ces prochains jours. En l’absence de Meunier et Kehrer, Dagba devrait enchaîner dans le couloir droit. La seule petite incertitude concerne le poste d’avant-centre, Cavani affichant un état d’esprit conquérant apprécié par le staff. Hier, Tuchel a mis l’accent sur les sorties de balle face au pressing des Brugeois et sur la nécessité de jouer vite vers l’avant pour les déséquilibrer.” Et ce sera avec le CUP puisque la société de sécurité présente en virage Auteuil a décidé de se retirer après le match de ce soir (voir ici).

“Approché par le Bayern, qui vient d’écarter Kovac, Tuchel a décliné. Il veut terminer son aventure à Paris, explique le quotidien sportif. Cet intérêt ne laisse pas Tuchel insensible. Mais il n’intervient pas au « bon » moment pour lui. Et rien ne laisse penser que « Leo » envisage de se séparer de «TT». Mais, à Paris comme à Doha, le vent peut tourner très vite.

Enfin, il est question de la cage du PSG. “Les dirigeants réfléchissent déjà au recrutement d’un gardien n°2 pour épauler Navas la saison prochaine, assure le journal. Sergio Rico est prêté par Séville. Paris pourra lever l’option d’achat mais son montant, estimé à une grosse dizaine de millions d’euros en Espagne, paraît dissuasif. Plusieurs profils sont bel et bien examinés par la direction sportive parisienne, notamment en Serie A – terrain de chasse privilégié de Leonardo – et en Amérique du Sud. Cet état de fait en dit beaucoup sur la situation d’Areola. La tendance est nette : le Titi, qui n’a pas ressenti une énorme confiance de la part de Leonardo et pense aussi à ses perspectives avec les Bleus, ne cache pas en privé qu’il imagine aujourd’hui la suite de sa carrière ailleurs que dans son club formateur.

Di Maria dans Le Parisien
Di Maria dans Le Parisien

“Pour effacer la bouillie indigeste à Dijon, rien de tel que de poursuivre la stakhanoviste méthode européenne : trois matchs, trois victoires”, écrit Le Parisien qui confirme pour le Bayern et Tuchel : “Comme l’annonçait le quotidien « Der Spiegel », le club bavarois a contacté le technicien du PSG pour lui proposer le poste actuellement vacant. Sous contrat jusqu’en 2021 avec le PSG, Tuchel a décliné l’offre. Reste à savoir s’ils reviendront à la charge l’été prochain. Cela dépendra notamment de l’identité du remplaçant de Kovac. Difficile de croire qu’un entraîneur de la trempe d’Allegri, Mourinho, Wenger ou Ten Hag accepte de venir faire une pige et de chauffer la place en attendant l’arrivée de Tuchel.”

Mais Le Parisien se concentre surtout sur la personnalité d’Angel Di Maria qui “n’est pas un footballeur comme les autres, confie un de ses plus proches amis. Il ne cherche pas à avoir une vie publique en dehors des terrains. Le temps qu’il ne passe pas à s’entraîner ou à jouer au foot, Angel le consacre à son épouse et ses filles. En dehors du ballon, ce sont elles les seules passions de sa vie”. […] Apprécié du vestiaire pour sa simplicité et sa faculté à faire briller les autres, Di Maria ne manque évidemment pas certains rendez-vous collectifs. Samedi dernier, il faisait ainsi partie de ceux qui se sont grimés pour aller célébrer Halloween.”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters