PSG 14 novembre 2019

Revue de presse PSG : Mbappé, Auteuil, Aouchiche, Coman

Vu et lu au sujet du PSG ce jeudi 14 novembre 2019 dans la presse hexagonale : la sanction d’un match à huis clos avec sursis pour la partie basse de la tribune Auteuil suite à l’utilisation de fumigènes lors du PSG-OM décidée par la Commission de Discipline de la LFP . Remarquée aussi la titularisation de Kylian Mbappé ce soir avec les Bleus contre la Moldavie. Le onze annoncé des bleus est le suivant : Mandanda – Pavard, Varane, Lenglet, Digne – Kanté, Tolisso – Mbappé, Griezmann, Coman – Giroud.

“Au-delà de la qualification à l’Euro à aller chercher, l’un des attraits de ce France – Moldavie sera de revoir Kylian Mbappé (20 ans, 33 sélections, 13 buts) en bleu pour la première fois depuis cinq mois, commente La Voix du Nord. L’attaquant du PSG, dont le début de saison a été haché par les blessures, brûle d’envie. Et il sera intéressant d’observer sa complémentarité avec Kingsley Coman, brillant et décisif en sélection cet automne, dans un match qui pourrait offrir un festival offensif. Autre retour important, celui de Ngolo Kanté.”

Dans L’Equipe du jour

Ce soir (à minuit en France) se jouera également Brésil-France, en demi-finale de la Coupe du Monde des moins de 17 ans. On trouvera plusieurs Titis du PSG dans le onze de départ, comme le capitaine Tanguy Kouassi, le latéral Timothée Pembele ou encore Adil Aouchiche, plaque tournante du milieu de terrain. Ce dernier parle dans L’Equipe. “On n’a pas le droit de perdre. On veut aller au bout et gagner cette Coupe du monde. On a un super groupe, on s’entend bien, on est au top de notre forme, explique le joueur de 17 ans. Moi moins buteur ? L’important, c’est d’être utile au collectif. Le fait que je marque moins ne me gène pas du tout. Ça prouve aussi que j’ai élargi ma palette, et que je peux aussi donner des bons ballons. Tant que je suis décisif pour l’équipe, ça me va. Mes rapports avec les Brésiliens du PSG ? Ce sont des cadres. Thiago Silva et Marquinhos m’ont déjà donné des conseils avant mes débuts en L1 et on a parlé aussi de leur pays avant la compétition. Je les considère comme des grands frères. Concernant Neymar, c’est moins évident pour communiquer car il maîtrise moins le Français que les autres. C’est magnifique d’être à leurs côtés, de voir comment ils travaillent, comment ils sont sérieux, comment ils en veulent toujours plus. Ça me pousse à les imiter. À l’entraînement, ça va très vite, donc tu es obligé de suivre et de progresser.”

Dans Le Parisien on trouve un entretien avec Kingsley Coman. L’attaquant des Bleus formé au PSG confie qu’il se sent de moins en moins Rouge & Bleu : “Cela s’est estompé. Ça fait longtemps que je vis à Munich (depuis 2015) et que j’ai moins de rapports avec la France. Au fond du cœur, si le PSG joue contre une équipe, je vais le supporter, mais, désormais, je regarde plus le match de football.”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée