Tuchel : “C’était une belle victoire. J’aime beaucoup notre mentalité”

Pour son dernier match avant la trêve internationale, le Paris Saint-Germain s’est imposé (2-1) face au Stade Brestois, à l’occasion de la 13ème journée de Ligue 1. Une nouvelle fois privé de nombreux joueurs et du forfait de dernières minutes de Keylor Navas (gêne à l’adducteur lors de l’échauffement), Thomas Tuchel a dû composer avec une équipe expérimentale. Malgré une prestation peu convaincante, l’entraîneur parisien se dit satisfait de la victoire de son équipe, dans des propos rapportés par Goal.com.

C’était une belle victoire. J’aime beaucoup notre mentalité. On a fait un bon match, en contrôlant la deuxième mi-temps. Malheureusement, on était trop haut sur le terrain. On a encaissé un but, il était difficile ensuite d’en mettre un second. Mais, c’était mérité quand même. Une belle victoire. Pourquoi on se met en danger ? Oui, mais c’est comme ça. Cavani et Sarabia n’ont pas trop joué dernièrement. La même chose pour Draxler, Kurzawa ou Diallo. Ils manquent de rythme. Mais, j’ai confiance. On a manqué de précision en première période, mais on a eu beaucoup de situations pour être dangereux. Il y a eu des erreurs techniques. C’était comme un match de Coupe de France et nous sommes la première équipe à gagner ici.”

Thomas Tuchel s’est également exprimé sur le sauveur parisien, Mauro Icardi. Il a notamment déclaré que son concurrence – Edinson Cavani – doit continuer à se battre. Icardi ? C’est bien, il est efficace. Et c’est ce qu’il doit faire. C’est dur pour Cavani, mais c’est comme ça et les attaquants ont des phases et lui, il en traverse une qui est difficile. Et quand un attaquant est en réussite, il en a de plus en plus généralement. Mais les deux ont de la qualité. Mais la chance tourne un peu plus en faveur d’Icardi. Ce que j’ai envie de dire à Cavani ? Il doit retrouver la confiance, c’est nécessaire. Et il doit combattre.”

[MAJ, 21h27] Dans des propos rapportés par Le Parisien, Thomas Tuchel a donné des nouvelles sur les situations de Keylor Navas, Marco Verratti et Kylian Mbappé avant de parler de la prochaine trêve internationale. “Les blessure de Navas et Verratti ? Il m’a fait part d’une douleur musculaire et qu’il avait peur que cela s’aggrave. Il a essayé à l’échauffement mais ce n’était pas possible. Il n’a rien de grave et nous avons eu confiance en Sergio Rico. Marco, lui, a pris un coup sur le mollet. C’est la troisième fois. Mais je pense que ce n’est pas grave. Mbappé peut-il jouer avec la France ? Aujourd’hui, il ne pouvait pas. Mais ça ne veut pas dire qu’il ne pourra pas jouer avec l’équipe de France. Il a été blessé, a beaucoup joué en revenant, ce n’était pas le moment de risquer une nouvelle blessure. Une crainte de nouvelles blessures lors de la trêve internationale ? Si je peux décider, je donne une semaine de vacances à tout le monde (rires). J’espère vraiment que je n’aurais pas de nouvelles blessures à gérer. On a besoin de tous les joueurs. Je l’ai déjà dit, il y a trop de matchs internationaux. On tue les joueurs.”

À propos Murvin Armoogum

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée