Cavani

Marca et AS expliquent comment l’Atlético peut se payer Cavani

Edinson Cavani et l’Atlético de Madrid ont besoin l’un de l’autre et rapidement. Une bonne base pour croire en un transfert en janvier 2020. Du côté de ces deux parties, l’opération pourrait être validée dans quelques jours sur la base d’un contrat de deux ans et demi, encore à négocier, informe le journal sportif Marca. “La seule difficulté”, c’est le PSG qu’il faut convaincre, même si son meilleur buteur (196 buts) sera en fin de contrat en juin prochain, même si le club francilien n’entend pas aller à l’encontre des intérêts personnels de son Matador chéri en le retenant malgré ses envies. S’il faut convaincre le club francilien, c’est que sportivement conserver Edinson Cavani a du sens alors que les échéances seront nombreuses lors de la seconde partie de saison. Enfin, si les finances de l’Atlético de Madrid ne sont pas resplendissantes, les moyens pour se payer l’attaquant uruguayen de 32 ans proviendraient la vente de… Thomas Lemar.

L’autre quotidien sportif de Madrid, AS, évoque plusieurs ventes envisagées cet hiver chez les Colchoneros outre Thomas Lemar : Ivan Saponjic, Victor Vitolo et un latéral droit entre Santiago Arias et Sime Vrsaljko. Pour financer l’opération Cavani, des levées d’option d’achat dès maintenant pourraient faire l’affaire : AS pense à Caio Henrique qui pourrait rapporter rapidement 12M€ ou encore à Nehuén Pérez. Bref, il existe des moyens pour payer 9M€ de salaire à Edinson Cavani plus des indemnités de transfert au PSG.

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée