PSG 14 décembre 2019

Revue de presse PSG : ASSE, Verratti, Herrera, Paredes, milieu de terrain…

Vu et lu au sujet du PSG ce vendredi 14 décembre 2019 dans la presse hexagonale, un point sur l’état des troupes. Vendredi après-midi, trois des absents contre Galatasaray (5-0) étaient bien à l’entraînement : Angel Di Maria et Colin Dagba, qui avaient été ménagés, mais aussi Thomas Meunier, qui s’est remis de sa grippe. Pendant ce temps, Ander Herrera effectue un travail de réathlétisation. “Il a pu effectuer l’ensemble du travail collectif, même si son retour à la compétition dimanche paraît encore hypothétique. Il devrait rester à Paris tout comme Gueye et Kimpembe”, rapporte Le Parisien. L’Equipe confirme que Herrera “est très proche d’un retour”.  Le journal sportif propose ce onze pour le PSG à Saint-Etienne : Navas – Meunier, Silva, Diallo (ou Marquinhos), Bernat – Verratti, Marquinhos (ou Paredes), Draxler – Di Maria, Mbappé, Neymar. Pour rappel, un dernier entraînement est programmé ce samedi avant le départ en fin d’après-midi pour Saint-Etienne. Le point presse de Thomas Tuchel débutera à 14 heures et sera visible ici.

Dans L’Equipe du jour

“La montée en puissance de Paredes et la mise en place du 4-4-2 relancent la question de l’intérêt de recruter un joueur dans l’entrejeu cet hiver, observe L’Equipe. La vraie limite du 4-3-3 Gueye-Marquinhos-Verratti se situe clairement dans la créativité face aux blocs bas. En C1, sur les matches où Verratti a subi un marquage serré, l’animation offensive a été très déficiente. Sous pression, Marquinhos et Gueye ont montré leurs limites. Cette absence de relais techniques au milieu est aujourd’hui comblée par Neymar. Verratti n’est donc plus seul. […] Le 4-4-2 parisien peut être équilibré. Neymar et Mbappé ont été placés dans la position où ils sont sans doute les plus à l’aise. Par définition, cette animation ne nécessite que deux éléments dans l’entrejeu. Dans des matches à très haute intensité, Tuchel aura sans doute du mal à reproduire cette animation restant fidèle au 4-3-3, mais elle peut être une alternative pour certains rendez-vous.

Dans Le Parisien du 14 décembre 2019

“Verratti a encore un palier pour devenir un très grand”, juge Laurent Blanc dans Le Parisien même s’il est fan du milieu de terrain italien du PSG. “Marco sert à mettre ton jeu en place. Tu préconises un certain jeu, une philosophie et il est un de ceux qui te permettent d’installer tout ça. Quand il joue plus haut, il n’est pas gêné, car il a une très bonne passe. Quand il joue plus bas, il n’est pas gêné non plus. Et juste au milieu, il est bien aussi. Je l’adore ! […] Mais il faut qu’il fasse les choses de manière un peu plus juste, plus mesurée, en trouvant le bon équilibre. […] Cette saison, Gueye lui fait un bien fou, Marquinhos aussi, qui est davantage concentré dans l’aspect défensif du travail au milieu.”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters