PSG 9 décembre 2019

Revue de presse PSG : Tuchel, MCN, Kouassi, équipe, infirmerie…

Vu et lu au sujet du PSG ce lundi 9 décembre 2019 dans la presse hexagonale.

Dans L’Equipe du 9 décembre 2019

Thomas Tuchel “semble moins maîtriser les événements sur et en dehors du terrain”, juge L’Equipe. “Paris, aux principes de jeu confus, ne dégage plus de puissance collective. Le plus inquiétant est ce déficit dans ce qui est au cœur de son projet : l’intensité. Ce groupe-là, fragilisé par de nombreuses blessures à des postes clés, ne donne plus l’impression de pouvoir répondre à la demande de son entraîneur dans l’engagement, lit-on. Autre élément qui traduit la perte d’influence du technicien : son déficit de créativité tactique. […] La scène du remplacement houleux de Mbappé, samedi, dit à peu près tout de la problématique actuelle de Tuchel face aux stars. S’il peut compter sur le soutien de cadres – Silva, Marquinhos… –, l’Allemand est confronté à des cas brûlants. Le principal défi est la gestion de Mbappé. Sur le terrain, en dépit d’exploits ponctuels, il cherche trop systématiquement la solution individuelle et diffuse un langage corporel agaçant. Le cas Neymar diffère. Dans l’entourage du Brésilien, on indique que sa relation avec son entraîneur reste bonne et empreinte de confiance. Reste le cas Cavani. N’aurait-il pas pu être utilisé plus longuement sur certaines séquences ? […] Samedi, Tuchel se disait très content. Son discours se voulait résolument positif, quasi caricatural. Comme si Tuchel avait voulu davantage parler à ses joueurs et leur montrer qu’il les soutenait dans cette passe pénible.”

Mercredi, le PSG reçoit Galatasaray pour un match de C1 sans enjeu sportif pour le club francilien. Evidemment, la présence d’Idrissa Gueye (cuisse) demeure incertaine. “Un point plus précis aujourd’hui permettra de savoir si Tuchel pourra compter sur lui. Verratti devrait, quant à lui, faire son retour. Kimpembe (cuisse), ne devrait pas revoir les pelouses cette année.” Pour ce match à risques, “les pouvoirs publics français ont décidé de limiter à 1 500 le quota de supporters turcs dans l’espace visiteurs au lieu de 2 000. A la date de vendredi, il n’y avait que 800 billets vendus dans le secteur visiteur : 300 à des Stambouliotes et 500 à des ressortissants venus d’Allemagne.”

Dans Le Parisien de ce lundi

“Ceci n’est pas une équipe”, titre Le Parisien. “Le PSG enchaîne les prestations insuffisantes faute de leaders techniques en forme, d’esprit de sacrifice et, surtout, parce que le collectif parisien n’existe pas. Tuchel a-t-il des solutions ?”, demande le quotidien francilien. Sa communication, “c’est le signe d’un entraîneur qui calcule et fait de la politique. Le signe, surtout, qu’il est perdu. Comme si la ligne entre sa troupe et lui était occupée, brouillée, parfois inaudible. Tuchel n’a pas montré qu’il avait un plan de relance depuis l’élimination face à Manchester United. Il manque des idées mais aussi des solutions. Elles peuvent venir de deux hommes, trop souvent absents. Neymar est un fantôme depuis le début de saison, entre ses passages à l’infirmerie et ses suspensions. Le Brésilien mise sur sa technique très au-dessus du lot mais ne peut orienter, contrôler, impulser, accélérer comme son jeu le suppose, comme son numéro de maillot l’indique, le 10. Avec ou sans lui, Verratti peut initier des mouvements collectifs plus bas, mais l’Italien n’a commencé que 9 matchs de L1 sur 16 possibles. […] Il existe les solutions naturelles, notamment un meilleur état physique de l’ensemble. […] Un dernier espoir passe par une prise de conscience individuelle des joueurs autour de cette question : quel sens veulent-ils donner à leur passage dans le club parisien ?”

Samedi, à Montpellier, Tanguy Kouassi (17 ans) a été lancé dans le grand bain à la place de Gana Gueye. “Ces premières minutes suffiront-elles à le pousser à signer son premier contrat professionnel avec le PSG alors que son contrat d’aspirant expire en fin de saison ? Rien n’est moins sûr. Et des clubs étrangers comme Leipzig, en Allemagne, ou Manchester City, en Angleterre, sont à l’affût. Mais le jeune défenseur ou milieu de terrain s’est voulu rassurant. “C’est un bon signe, a-t-il commenté à propos de ses premières minutes avec l’équipe fanion. Cela démontre la confiance du club et c’est très bien pour moi.”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée