Tuchel : “Sans Mbappé ni Neymar, on devait jouer tous ensemble comme une équipe pour gagner !”

Leader du groupe A et déjà qualifié, le Paris Saint-Germain reçoit Galatasaray dans le cadre de la 6e journée de Ligue des champions. Avant cette rencontre, Thomas Tuchel et Keylor Navas se sont présentés en conférence de presse. Extraits choisis.

Un match complet dans l’intensité

On essaie toujours de faire un match complet avec de l’intensité. Mais aussi on a toujours onze adversaires qui nous compliquent la tâche. J’attends demain mon équipe avec de l’intensité et de l’envie. Contre Montpellier, c’était un match de Ligue des Champions dans l’intensité et l’ambiance. On a montré notre envie de gagner et notre capacité à combattre à ce niveau. On a fait un bon entrainement et aujourd’hui nous sommes prêts

Du turnover demain ?

Pas vraiment. On a la possibilité de laisser quelques joueurs récupérer. On ne doit pas prendre des risque pour les blessures et les cartons jaunes. Mais c’est un match de Ligue des Champions, tout le monde veut jouer. On décidera demain après l’entrainement de 11 heures. Néanmoins pour quelques joueurs, il est nécessaire de les faire jouer pour avoir du rythme.

Sa relation avec Leonardo

J’ai une très bonne relation avec lui. Il est très direct et fiable. Nous sommes assez proche, il est professionnel et fort dans ses fonctions. Il partage son avis avec moi, et on en discute ensemble après.

L’attitude de Mbappé

Il n’est pas trop difficile à gérer… mais oui, il a un mentalité spéciale ! C’est normal avec son état d’esprit, son ambition et ses titres. Il veut toujours gagner et n’aime pas sortir du terrain. Il doit accepter que ce sont mes choix. Il doit montrer du respect au joueur qui rentre. Sa réaction ? Je ne la prends pas personnellement. Il était déçu, mais après une minute il a oublié car il a du respect pour Choupo et pour moi. Ce n’est pas grand chose !

Du changement dans l’attaque du PSG ?

Ça dépend de notre adversaire. On a joué avec quatre joueurs offensifs face à Montpellier. Et peut être qu’on va le faire demain. Tout le monde veut jouer mais il faut prendre des décisions. On a beaucoup de matches en janvier et en février, mais c’est nécessaire d’avoir une grande équipe dans ces périodes là qui sont décisifs pour la Ligue 1 et la Ligue des Champions. Tout le monde doit être concerné et présent au mois de février, mars ! Demain il y aura peut-être du changement dans le onze.

Les menaces de suspension (Verratti, Meunier, Di Maria)

C’est plus simple à gérer un attaquant comme Di Maria que Meunier. Il ne faut pas prendre trop de risque pour demain avec les cartons. On prendra une décision demain.

Image “négative” du PSG après les retours de Neymar et Mbappé

Sans eux on manquait de qualité extraordinaire, donc on devait vraiment jouer tous ensemble comme une équipe pour gagner. Tout le monde dans le vestiaire est persuadé que ces deux joueurs vont nous apporter. Maintenant il faut retrouver cet état d’esprit. Contre Montpellier on l’a retrouvé, et avec Kylian ce n’est vraiment pas grand chose. Ces deux joueurs sont importants dans le groupe. J’attends un autre pas en avant demain, après celui contre Montpellier. On doit jouer comme une équipe, c’est ce qui sera décisif pour gagner !

Relancer Cavani demain ?

Il a ressenti une douleur au mollet avant le match de Montpellier. Aujourd’hui il revient à peine avec le groupe. C’est frustrant pour lui de ne pas avoir de rythme, mais c’était ma décision de laisser Icardi et un autre attaquant sur le terrain. Ce n’est pas de sa faute, il est très professionnel et très positif. Il a perdu encore quelques jours et donc du rythme. Si c’est possible, je lui donnerais quelques minutes demain. Il doit retrouver du rythme, c’est nécessaire ! On a besoin d’Édi !


À propos Redaction