Cavani

AS et Onda Cero : le clan Cavani a fait capoter le transfert en demandant une prime à la signature

Le journal sportif AS propose ce vendredi une version très différente sur le dossier Cavani et l’échec de son transfert à l’Atlético de Madrid. Le média madrilène affirme que le PSG avait donné son feu vert suite à une offre proche de 15M€. Mais dans la foulée les représentants du Matador ont demandé une prime à la signature d’une dizaine de millions comme s’il s’agissait une signature “d’été”. Du coup les Colchoneros ont tout stoppé car le coût devenait exorbitant. L’Atlético de Madrid ne veut plus entendre parler de l’attaquant uruguayen, il ne jouera jamais chez les Matelassiers de la capitale espagnole, assure AS. D’autant plus qu’Edi Cavani était le premier choix de Diego Simeone et que le club va se retrouver le bec dans l’eau à cause de cette demande inattendue du clan Cavani après le “oui” du PSG… (Yannick Ferreira Carrasco devient la piste de dernière minute)

Il s’agit donc là d’une version radicalement opposée à celle de L’Equipe qui parlait d’un Paris SG exigeant 20M€ et d’un Matador prêt à baisser son salaire pour évoluer le reste de la saison à Madrid. Quoi qu’il en soit, à l’arrivée, Edinson Cavani reste au PSG jusqu’au 30 juin 2020. Et une clarification va s’imposer auprès du public.

MAJ : La radio espagnole Onda Cero confirme que Walter Guglielmone, frère et agent d’Edinson Cavani, a demandé une prime à la signature à l’Atlético de Madrid équivalente à ce qu’il percevra l’été prochain, libre. Ce qui a provoqué la colère de l’Atlético de Madrid qui faisait déjà un effort pour payer 15M€ de transfert au PSG.

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée