Pauleta : “J’espère que tout va se passer au mieux pour le PSG et Cavani”

Troisième meilleur buteur de l’histoire du PSG avec 109 buts, Pedro Miguel Pauleta est devenu l’idole du Parc des Princes lors de son passage au sein du club de la capitale (2003-2008). Devenu ambassadeur de la Ligue 1, l’Aigle des Açores a accordé une interview au site de la LFP. Après avoir exprimé son désir de voir Edinson Cavani au PSG jusqu’à la fin de son contrat malgré des envies de départ, il a notamment comparé la situation actuelle du Matador à sa dernière année au PSG lors de la saison 2007-2008. Dans cet entretien, l’ancien international portugais a également mentionné ses meilleurs souvenirs avec le maillot des Rouge et Bleu. Extraits choisis.

Une situation similaire entre Edinson Cavani et sa saison 2007-2008 ?

Pauleta : Ce sont deux situations totalement différentes. Edinson Cavani ne joue pas beaucoup car il a été blessé et parce qu’il y a Neymar, Icardi, Mbappé, Di María, des joueurs de grande qualité dans l’équipe. Mon cas était un peu différent. L’entraîneur pensait que je devais être sur le banc et j’ai toujours respecté les décisions de mes coaches. J’ai toujours fait passer le club et l’équipe avant ma personne, ce qui était aussi mon rôle en tant que capitaine (…) J’espère que tout va se passer au mieux pour le club et Cavani car il mérite de bien terminer avec le Paris Saint-Germain.”

Ses meilleurs souvenirs avec le PSG

Pauleta : “Quand tu joues au foot, le plus important, c’est de remporter des titres, aussi bien collectifs qu’individuels (…) Il y a aussi les matchs contre Marseille, l’ambiance spéciale qu’il y avait lors de ces Clasicos, un but magnifique de volée que j’avais mis contre Nantes en demi-finale de coupe (demi-finale de Coupe de France 2006, ndlr)… Parmi les buts marquants, je me souviens aussi de mon lob contre Barthez lors d’un PSG-OM. Un grand souvenir car c’était un but difficile à mettre, avec une grande importance pour les supporters et parce qu’en face, c’était Barthez, un des meilleurs gardiens au monde (…)”

À propos Murvin Armoogum

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée