Tuchel

Tuchel : “Ils sont forts mais nous aussi, on doit ajuster des détails”

Ce mercredi à 21h00 (Canal +), le PSG se déplace sur la pelouse de l’AS Monaco dans le cadre du match en retard de la 15e journée de Ligue 1. Après le match nul concédé au Parc des Princes au terme d’un match très ouvert face à ces mêmes Monégasques (3-3), les Parisiens auront à coeur de remporter cette rencontre pour garder l’OM à distance au classement.

À la veille de cette deuxième affiche entre les deux équipes en trois jours, Thomas Tuchel s’est présenté en conférence de presse. Extraits choisis.

Groupe du PSG

Thomas Tuchel : “Il manque Juan Bernat, Marquinhos, Thomas Meunier. Pas de grande blessure pour les trois mais nous sommes prudents et on ne prend pas de risque. Nous avons des idées pour des changements mais je ne vais pas vous les dévoiler hormis ces trois absents. On décidera après l’entraînement mais c’est normal qu’il y ait des choses musculaires après un match intense comme celui de dimanche.

Cette deuxième confrontation en trois jours ?

Thomas Tuchel : “C’est facile, on peut parler du dernier match. Nous sommes préparés. C’était un match difficile contre une équipe très forte, cela nous permet de nous améliorer. Nous sommes prêts à gagner à Monaco, je suis convaincu que l’on veut montrer que nous sommes capables de gagner là-bas. Ils sont forts mais nous aussi, on doit ajuster des détails.

Critiques sur le 4-4-2 ?

Thomas Tuchel : “Marquinhos critiqué parce qu’il n’était pas au milieu ? Je n’ai rien lu et j’en suis très heureux. On peut jouer 4-1-4-1, 4-4-2, 3-5-2, 3-4-3, on n’a pas trouvé de structure qui nous ferait tout gagner, donc on doit jouer d’une certaine manière, c’est difficile. On doit ajuster. Le foot est comme ça. On ne peut seulement dire cet espace là est trop grand, toutes les choses sont ensemble, ça dépend de notre structure, où on perd le ballon, pourquoi on le perd, comment est notre contre-pressing etc… C’est toujours la même chose peu importe la structure. Il y a des matches où on le fait super bien et d’autres où c’est plus compliqué. Le résultat est mis en retrait par rapport à notre performance, nous avons une bonne possibilité de gagner, on a eu un peu de malchance sur le 3-3, c’est comme ça. Cela équilibre le vestiaire c’est logique. Si on joue en 4-3-3, il n’y a qu’un joueur pour le poste de numéro 9. On réfléchit toujours de ces choses-là.

Trop d’attentes sur le PSG ?

Thomas Tuchel : “Non, c’est bien. On doit donner du plaisir à tout le monde. C‘était un bon match pour les supporters, mais pas pour nous. C’était un peu bizarre le 3-3. On doit admettre qu’on a joué contre une équipe très forte. On ne peut pas toujours ajuster la structure, la première chose c’est comment on joue. On peut gagner ou perdre, c’est comme ça.

Le duo Mbappé/Icardi

Thomas Tuchel : “C’est un peu la même chose qu’avec Falcao. Icardi joue comme un vrai 9, Mbappé joue plus fluide, il joue avec sa vitesse. C’est une bonne combinaison, il joue bien ensemble, il aime jouer ensemble. On a toujours deux joueurs sur la première ligne. C’est un bon mixte entre les deux.

Maintenir le 4-4-2 ?

TT :”C’est complément différent de Dortmund. Si on manque d’attaquants on ne jouera pas en 4-4-2, ce n’est pas possible, pareil avec le 4-3-3 s’il manque des milieux. On trouve des solutions, c’est mon job. Il y a beaucoup de choses, c’est chaque jours pour trouver des solutions : gérer les minutes, équilibrer l’équipe, le vestiaire, avoir de la concurrence, c’est comme ça. Contre Dortmund on devra trouver d’autres solutions mais je n’y pense pas.

4 déplacements à la suite

TT : “C’est difficile, on joue tout le temps à l’extérieur, on rentre tard, on dort mal la nuit. C’est difficile de s’adapter. Les supporters ne peuvent pas trop regarder le match car il est trop tard comme pour les enfants qui sont dans l’école de mes filles, c’est dommage. C’est un sport pour les enfants, les familles. Les joueurs, eux, sont morts, ils ne dorment pas assez. On perd le rythme. Pour moi, c’est dur.

Di Maria titulaire menacé ?

TT : “Il est un des gars de vos 4 fantastiques, hein. Il fait beaucoup de choses décisives. Il fait beaucoup de passes avant les passes décisives. Je l’aime beaucoup, c’est un gars super fiable et super compétitif avec qualité et mentalité. Je ne suis pas inquiet. Entre 70 et 90 minutes, on doit être attentif. C’est un autre bon test, tout le monde veut jouer ce deuxième match pour montrer que l’on veut gagner.

À propos Antoine Grasland

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée