Cerezo

Cerezo et Guglielmone s’expliquent sur l’échec du transfert de Cavani

Après de nombreux rebondissements, Edinson Cavani n’a finalement pas rejoint l’Atlético de Madrid lors du mercato hivernal. Désireux de rejoindre les Colchoneros à cinq mois du terme de son contrat avec le PSG, le Matador va finalement rester au sein de l’effectif des Rouge et Bleu. Alors que le manque de liquidités du club madrilène était l’une des raisons de la non-venue de Cavani à Madrid, certains médias avaient expliqué que l’entourage de l’attaquant parisien s’était montré gourmand concernant les primes, comme l’a pesté le président madrilène, Enrique Cerezo, en marge de la défaite des Matelassiers face au Real Madrid (0-1). “Je trouve honteuse la situation de certains joueurs avec leurs agents et les membres de leur famille. Nous sommes pas là pour nous faire dévaliser !”

De son côté, le demi-frère et agent d’Edinson Cavani – Walter Guglielmone – a tenu à se défendre à la Cadena SER en mettant en avant une faute d’accord entre les deux clubs, dans des propos rapportés par L’Equipe. “Le plus important, c’est ce qu’a fait Edi pour partir. Tu penses qu’Edi n’a pas joué pendant presque un mois pour que je fasse capoter l’opération à cause d’une commission et que j’empêche son rêve de se réaliser ? Et toutes les histoires que cela a fait avec le PSG ? Si c’était une question d’argent, Edi serait allé en Angleterre, à Manchester ou à Chelsea (…) L’Atlético ne pouvait supporter le coût économique de l’opération et le PSG n’a pas voulu baisser la somme qu’il demandait. L’Atlético n’a pu trouver un accord avec le PSG.”

À propos Murvin Armoogum

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée