juampi samedi midi PSG

Juampi – L’actualité du PSG vue par Nicolas, Koceila, Elyès, Carter et Maxime

Les habitués de Canal Supporters connaissent bien les chroniques de Juampi. Il revient chaque samedi midi pour aborder un thème lié au PSG. Cette fois il donne la parole à cinq amoureux du PSG.

L’idée

De plus en plus, la lecture des journalistes sur les événements touchant le PSG est déconnectée de ce que je ressens. Même en essayant d’avoir un avis objectif et détaché de ma condition de supporter, je n’arrive plus à trouver une cohérence dans l’analyse de “professionnels” sur des sujets d’actualités concernant notre club. Aussi, comme j’en ai eu l’habitude dans le passé, je vous propose l’interview croisée de cinq personnes sur des thèmes revenant plus ou moins fréquemment ces dernières semaines. Cinq personnes rencontrées sur Canal Supporters pour certains, Twitter pour d’autres et qui ont pour point commun leur amour du club de la capitale d’une part et de l’autre des avis qui leurs sont propres. Des avis qui trouveront échos chez certains j’en suis sûr. Merci à eux. Bonne lecture à tous. Et pour que continue à vivre le débat sur Canal Supporters !! Signé : Juampi.

Les présentations

  • Nicolas : Bonjour à tous, je m’appelle Nicolas, 37 ans, j’ai été abonné au Parc des Princes de 1997 jusqu’au plan Leproux. Après avoir fait quelques années de journalisme, notamment ici sur Canal Supporters, je suis devenu le gérant de “La Boutique des Supporters” aux pieds du Parc.
  • Koceila : 39 ans, habitant Paris XIVe et supporter depuis 1989. Je suis abonné à la même place en tribune que mon papa qui en son temps était lui-même abonné. C’est lui qui m’a transmis l’amour de ce club.
  • Elyès : Vous me connaissez plus sous le pseudo de KoWeS pour quelques un d’entre vous. J’ai fraîchement 31 ans et je supporte le PSG depuis mes 10 ans environ. Le jour où je commençais un peu à comprendre le foot et que mon père m’a montré la direction à suivre ah ah !
  • Carter : 33 ans, supporter depuis que mon père m’a refilé le virus lors de la saison 94/95
  • Maxime : Je m’appelle Maxime, j’ai 25 ans, j’habite Montauban et je suis supporter du PSG depuis 2004-2005 à peu près.

Les Questions et réponses

>> Ton sentiment sur l’après Dortmund/PSG et les polémiques qui en ont découlé ?

  • Nicolas : Les événements extra-sportifs cités dans la question ne sont pas graves intrinsèquement, mais ils traduisent un mal-être sous-jacent en interne, un irrespect léger mais général de l’institution. Le message envoyé n’est pas le bon auprès du grand public et des supporters, surtout après la prestation moyenne à Dortmund. On aurait préféré voir une équipe et un groupe se re-concentrer sur le sportif et uniquement le sportif.
  • Koceila : Pour moi c’est un non-événement. Les joueurs restent des hommes avec leur propre univers. Je ne vois pas où est le problème qu’ils fassent la fête dans un cadre privé. De plus il reste un match retour… on n’est pas encore éliminé ! Par contre cette fois-ci plus le droit à l’erreur ! Je serai le premier à les pourrir en cas d’élimination.
  • Elyès : On n’a pris la sale habitude de décevoir au retour, que ce soit en terme d’attitude ou de jeu. On rappellera l’épisode de la pizzeria avant le Barca par exemple. La différence ici est qu’on a été à chier dès le départ ! Une première presque ! (On n’était pas non plus ridicule contre Madrid y’a deux ans). Pour moi, voir l’effectif soudé, faire la fête ensemble etc… Ça fait plaisir, ça nous donne une impression de cohésion et je pense que les vidéos ont fuité pour donner cette impression-là. J’espère juste que ça ne reste pas de l’ordre de l’impression et que ça ne donne pas de l’eau au moulin de nos détracteurs en cas de déroute au retour…
  • Carter : Dortmund c’est une énième déception même si on en sort encore en vie. La principale incompréhension pour moi c’est la gestion du groupe par Tuchel et sa peur qui l’a conduit à tout changer. Après on a aussi évidemment des joueurs qui ne répondent pas présent.
  • Maxime : Ce qu’il s’est passé lors de l’après Dortmund n’est pas très grave en soi. Si on avait une presse objective et une communauté moins à fleur de peau ça se passerait bien. Mais on est le PSG et chaque actu est amplifiée, exagérée.

>> Ton sentiment vis-à-vis de Tuchel ? Est-il toujours l’homme de la situation au PSG ?

  • Nicolas : La calinothérapie de Thomas Tuchel montre ses limites. C’était peut-être ce qu’il fallait après Unaï Emery mais le coach allemand est aujourd’hui dépassé dans plusieurs domaines. Il n’a pas la main sur le mercato, pas sur le domaine médical, ne parvient plus à gérer les ego du vestiaire, et pire encore, il montre parfois de grosses lacunes tactiques et d’analyse de son adversaire. Après, j’ai coutume de dire que la vérité d’un jour n’est jamais celle du lendemain en football. Si Tuchel fait passer les 8e de Ligue des Champions au PSG, les problèmes actuels seront vite oubliés.
  • Koceila : On a trop de « boulards » dans l’équipe. Le problème pour moi c’est l’équipe. On n’arrive pas à avoir de bloc, une âme d’équipe qui va tout casser et malheureusement, à mon avis,  il faudra faire un gros tri pour donner un nouveau souffle à notre PSG si on atteint pas les demi-finales cette année.
  • Elyès : Je ne suis pas le plus grand fan de Tuchel. Même si au départ, c’était le choix le plus excitant, face à Enrique par exemple… Mais malheureusement dès le départ, y’a eu un décalage entre ce qu’il prônait et ce qu’on voyait sur le terrain… Après, c’est sûr, quand tu gagnes tu as toujours raison, mais on est le PSG et on s’attend à un minimum de qualité de jeu. Personnellement, comme pour Emery, je pense qu’il n’a plus été l’homme de la situation après le match retour contre Manchester United… Le groupé l’a lâché et ça se ressent de plus en plus. J’espère juste qu’il ne va pas vouloir imposer des choix par fierté et qu’il pensera plus à l’équipe…
  • Carter : Tuchel a, je pense, perdu son groupe, ou en partie tout du moins… mais ce n’est pas une découverte et la peur qu’il véhicule est nuisible.
  • Maxime : Sans être dans le vestiaire, je pense que Tuchel a encore la situation en main. Certes le résultat a Dortmund n’est pas le meilleur qui soit, mais je comprends la tactique et les justifications du coach. Le match retour sera vraiment déterminant pour que je puisse me prononcer, voir s’il est capable de remonter ce score en imposant sa tactique à domicile.

>> Thiago Silva : stop ou encore ?

  • Nicolas : Thiago Silva encore, bien sûr, mais pas aux conditions imposées par le joueur. Selon la presse, le Brésilien réclame deux ans de contrat et une augmentation salariale. Je dis non. Pour commencer il faudrait lui retirer le brassard pour le donner à Marquinhos. TS ne parvient pas à se transcender dans les grands rendez-vous et ne parvient pas, du coup, à faire se transcender ses coéquipiers. Marquinhos possède lui cette hargne. Et un Silva qui va sur ses 36 ans va forcément décliner physiquement à un moment. Alors le garder aux conditions du club oui, car il reste un défenseur central hors-norme en France, mais il faut aussi que le PSG pense à l‘avenir, et l’avenir, ce n’est pas un Thiago Silva titulaire indiscutable.
  • Koceila : Pourquoi devrait-il stopper ? Parce qu’il a raté ses deux derniers matchs ? Il ne faut pas oublier qu’il revenait de blessure… je pense qu’il peut encore beaucoup apporter au PSG et surtout il ne faut pas oublier qu’il est l’un des meilleurs joueurs du monde à son poste. Un passage à vide ça peut arriver à tout le monde.
  • Elyès : Thiago Silva est une légende du club, juste de part sa longévité au club. On l’aime tous à notre manière mais je pense qu’il est temps de tourner la page et de ré-insuffler quelque chose à notre défense qui perd en qualité d’année après année. Malheureusement il est âgé et on sent qu’il a plus de mal à revenir après ses blessures qui commence à se multiplier. Merci pour tout ! Mais le PSG doit continuer d’avancer !
  • Carter : STOP et merci pour tout ! Il est probablement le défenseur central le plus fort que l’on ait eu mais son âge et son état physique font que la page doit se tourner.
  • Maxime : Je le garde s’il baisse son salaire et que l’on recrute une référence à ce poste.

>> Ton avis sur Kouassi et Aouchiche ? Penses-tu qu’un éventuel échec pour les faire signer pro au PSG ne serait imputable qu’à nos dirigeants ?

  • Nicolas : C’est toujours le même problème avec les jeunes joueurs issus du centre de formation du PSG. Il faut réussir à concilier argent, temps de jeu et clauses dans les contrats. Et ça, ce n’est que la discussion PSG/joueur car à cela il faut rajouter le jeu des agents, l’intérêt féroce des autres clubs et la découverte du monde du football professionnel. Sur ces deux cas précis, je pense que Leonardo fait ce qu’il faut, avec des propositions très honnêtes pour des joueurs de cet âge. Kouassi et Aouchiche ont les cartes en mains, eux seuls décideront de leurs avenirs respectifs. J’espère qu’ils seront parisiens car l’exposition médiatique est une vraie chance pour eux, même en jouant un peu moins qu’ailleurs. Et puis en côtoyant au quotidien des Neymar, Mbappé, Di Maria, Navas, Silva, Marquinhos, tu progresses aussi vite voire plus vite qu’en jouant 20 matches avec un club moyen de je ne sais quel championnat.
  • Koceila : Selon moi ce sont des bons joueurs mais sans plus. Ils ne sont ni Messi, ni Ronaldo. Ils ont du potentiel mais pas au point d’être considéré comme des cracks. S’ils aiment le club ils signeront. Sinon, Bon vent !
  • Elyès : Kouassi et Aouchiche ont l’air d’être nos deux petits jeunes qui peuvent prétendre à une bonne carrière en pro. On a vu plus souvent Kouassi, qui a l’air d’avoir la tête froide et des bonnes qualités footballistiques. Malheureusement pour Aouchiche, c’est plus compliqué de grappiller du temps de jeu avec les monstres de devant. Je pense que Kouassi a déjà signé un pré-contrat avec un autre club. C’est bien trop bizarre que ça traîne autant alors qu’il a eu pas mal de temps de jeu. Comme souvent, c’est un jeune qui n’est pas très bien entouré… Pour Aouchiche, je ne sais pas du tout, mais je pense qu’il signera finalement chez nous, c’est juste mon sentiment personnel. Est ce qu’on doit blâmer les dirigeants ? En partie j’imagine, mais ils ne sont pas aidés non plus… Toujours ces histoires d’argent…
  • Carter : Kouassi par exemple s’il ne signe pas ce ne sera clairement pas à cause d’une question de temps de jeu car pour en avoir il en a…
  • Maxime : Si ce n’est la faute de nos dirigeants qui d’autre ? Peut-être le jeu des agents ? Les joueurs sont conditionnés d’une certaine façon où ils estiment avoir besoin de temps de jeu et à l’instar de Mbappé ils ne veulent pas qu’on leur parle d’âge. Il faudrait juste que nos dirigeants ne se réveillent pas à un an du terme du contrat d’un jeune pour le garder.

>> Comment imagines-tu le scénario du match retour face à Dortmund ?

  • Nicolas : Vaste interrogation… Je suis de nature optimiste donc je me dis que le 2-1 en Allemagne sauvegarde toutes nos chances avec ce but à l’extérieur. De plus cette équipe du PSG est plus à l’aise quand elle est au pied du mur. Au Parc des Princes l’ambiance sera folle, c’est à prendre en compte aussi. Tout ce petit cocktail fait que j’ai des raisons d’y croire. Mais avec ce PSG, je me suis également découvert une petite part de pessimisme après les baffes Barcelone et Manchester United. Tuchel peut encore nous sortir une compo farfelue de son chapeau, les joueurs peuvent une nouvelle fois ne pas répondre présent et les supporters peuvent confondre mettre une pression négative et encourager. Tout est possible avec ce club, c’est ce qui fait qu’il est unique, magique.
  • Koceila : On va gagner ! Je n’imagine rien d’autre ! C’est le cœur qui parle ! J’en profite pour faire un petit coucou à mon papa qui est le plus grand supporter de ce club à mes yeux !
  • Elyès : Franchement, ce retour contre Dortmund doit être une formalité. Si on est sérieux, qu’on joue notre jeu, qu’il y ait un minimum de collectif. Ça doit être une formalité ! Mais on est le PSG ! On sait que ça ne se passera pas comme prévu ! On verra bien ! Depuis le temps, je ne m’attends presque plus à rien même si j’ai toujours espoir ! (J’ai rêvé d’une dinguerie de Neymar en début de 1ere période qui rendait le match complètement fou).
  • Carter : Pour le retour, logiquement on doit enflammer ce match étant à domicile et avec une obligation de résultat pour décrocher la qualification. Nous connaissant ce sera tout ou rien… mais évidemment on y croit !
  • Maxime : J’aimerais pouvoir dire que j’imagine ce retour avec beaucoup d’intensité de notre équipe, mais on est le PSG. J’ai peur qu’on aborde ce match tout en contrôle, et en essayant patiemment, sur un rythme de sénateur, de bouger le bloc de Dortmund. Ça ne veut pas dire qu’on ne se qualifiera pas mais j’imagine une soirée pleine de stress et d’approximations.

À propos Blogueur Parisien