PSG 16 février 2020

Revue de presse PSG : Amiens, Dortmund, notes

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse hexagonale ce dimanche 16 février 2020, lendemain de 4-4 à Amiens, deux jours avant le BVB (départ programmé lundi à 10h30).

“Sans ses superstars, le PSG a évité une humiliation avant Dortmund… explique l’AFP. Mené de trois buts puis sauvé par le doublé du jeune Kouassi, Paris a concédé un nul mal maîtrisé à Amiens (4-4) hier, trois jours avant la Ligue des champions. Le contraste avec son futur adversaire est aussi saisissant qu’inquiétant. Il y a mieux qu’être mené de trois buts au bout de 40 minutes de jeu pour faire le plein de confiance avant de retrouver la C1, plafond de verre de l’ambitieux club parisien depuis trois saisons. Même la “remontada”, réussie en moins d’une heure de jeu, a été gâchée par un énième manque de concentration en toute fin de rencontre, permettant à Amiens d’arracher le nul par Guirassy (90+1). Certes, le PSG était privé de nombreux titulaires, à commencer par ses stars Neymar et Mbappé. Mais les cadres présents, comme Thiago Silva, capitaine en dérive et responsable sur les trois premiers buts amiénois et Icardi, fantomatique en attaque avant son but, ont affiché trop d’insuffisances pour se montrer convaincants. […] À Dortmund, le spectacle n’est sans doute pas passé inaperçu…”

Le Courrier Picard

“Le principal ennemi du PSG, c’est le PSG, souligne le Courrier Picard. Cela s’est vérifié face à une équipe amiénoise qui a pourtant mené 3-0 jusqu’à la 44e minute et le but inscrit par Herrera avant la mi-temps. Un but important car il a permis aux Parisiens, à côté de leurs pompes, de se relancer, à un moment-clé. Puis après les rentrées de Verrrati et Marquinhos, Paris est redevenu Paris en mode « remontada » pour mener 4-3 à la 90e minute avant de concéder le nul dans le temps additionnel. Huit buts, c’est du jamais vu à la Licorne en Ligue 1.”

“On n’était pas concentrés, on n’a pas trouvé la bonne mentalité”, a morigéné Tuchel, auteur sur le vif d’une réprimande vivace à l’endroit de Gueye, coupable d’un vilain ballon perdu”, lit-on dans le JDD. “Celui qui sourit, c’est le titi Kouassi, d’un doublé de la tête ; puis Icardi rappelle que chez lui, il n’y a pas qu’un poison nommé Wanda. En face, le show Kakuta aura été un bon galop d’essai pour la défense parisienne, en tout cas la moitié qui sera reconduite face à la division offensive du Borussia, quatre buts vendredi face à Francfort.”

L’Equipe du dimanche 16 février 2020

“La négativité, chassée par Leonardo après la victoire face à Lyon, a toutefois des raisons de toujours flotter dans le sillage parisien. Ce PSG ne peut pas être totalement serein en encaissant quatre buts face à un relégable en puissance”, commente L’Equipe qui consacre 6 pages au PSG. “L’effectif arrivera mardi à Dortmund avec des états de forme disparates et plusieurs joueurs en manque de rythme. […] On s’interroge sur la défense en raison du rendement opposé entre Thiago Silva et Marquinhos. Sans oublier Kimpembe, resté hier à la maison, mais titulaire fébrile contre Lyon. Au milieu, la question tourne autour de la présence ou non de Marquinhos. Sinon, l’évidence pencherait pour l’association Gueye-Verratti. Et Neymar, qui n’a plus rejoué depuis le 1er février. Ce sera avec Mbappé devant et Di Maria sur l’autre côté. Et Sarabia, resté lui aussi à la maison hier ? Possible. Devant, la balance semble pencher pour Icardi.

“Dortmund a exposé son visage rayonnant, vendredi, contre Francfort (4-0), et c’est avec une confiance retrouvée que les joueurs de Lucien Favre se sont réunis hier au centre d’entraînement, écrit le journal sportif. Le dernier succès en Bundesliga a enfin proposé un cadre équilibré, qu’il sera évidemment plus difficile à tenir contre Paris, mais il a permis aux Allemands de proclamer leur sérénité avant d’affronter les partenaires de Mbappé.”

Les notes des joueurs du PSG dans L’Equipe : Navas : 3. Herrera : 6. Thiago Silva : 2. Marquinhos : 6. Kouassi : 7. Bakker : 4. Di Maria : 4. Paredes : 2 Gueye : 3. Verratti : 7. Draxler : 3. Icardi : 4. Cavani : 3.

Les notes des joueurs du PSG dans Le Parisien : Navas : 3,5. Herrera : 4,5. Thiago Silva : 2. Marquinhos : 5. Kouassi : 6. Bakker : 4. Di Maria : 3,5. Paredes : 3,5 Gueye : 3. Verratti : 6. Draxler : 4. Icardi : 4,5. Cavani : 4.

Dans Le Parisien ce dimanche

“Entre l’équipe totalement remaniée, l’utilité annexe – remettre Silva et Marquinhos dans un semblant de rythme -, la concentration suspecte de tous au coup d’envoi, la réaction après la pause, Air Kouassi sur corners, le PSG n’offre aucune lecture limpide sur sa prestation à Amiens, aussi effrayante que réjouissante par moments, constate Le Parisien. Le onze de Dortmund sera si différent et l’attente liée à l’événement tellement supérieure que l’on comprend Tuchel quand il affirme : “Vous pensez que ce sera le même match à Dortmund ? Je ne suis pas inquiet.” […] Ce matin, sept joueurs seulement sont sûrs et certains de débuter la rencontre : Navas, Meunier, Marquinhos, Verratti, Neymar, Di Maria, Mbappé. Oui Neymar jouera, sauf rechute ce matin. Il existe sans doute un match Icardi – Sarabia devant alors que l’Espagnol n’est pas venu en Picardie, un signe. A gauche de la défense, le doute persiste. On sent bien que Tuchel est parti pour jouer avec Silva derrière (avec Kimpembe). Une charnière Marquinhos – Kimpembe avec une paire Gueye – Verratti devant offrirait en ce moment plus d’assurance. Le plan A est le suivant : Navas – Meunier,  Silva, Kimpembe, Bernat – Marquinhos, Verratti – Neymar, Di Maria, Mbappé, Icardi. L’entraîneur tranchera aujourd’hui.”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée