PSG 15 février 2020

Revue de presse PSG : Amiens, Tuchel, Neymar, BVB

Vu et lu au sujet du PSG ce samedi 15 février 2020, jour de match à Amiens, dans la presse hexagonale.

“Le 8e de finale aller de la Ligue des champions, c’est mardi à Dortmund. Auparavant, Paris a l’occasion de peaufiner ses derniers réglages, lit-on dans le Courrier Picard. Sans ses stars, Neymar et Mbappé, absents du groupe. Si Mbappé est préservé, Neymar a manqué les trois derniers matches du PSG en raison d’une blessure aux côtes. Tuchel enregistre en revanche les retours de Marquinhos, Verratti et Gueye. Privé de ses défenseurs Kimpembe (blessure musculaire), Diallo (cuisse) et Dagba (genou), le coach du PSG se montre prudent.” Et l’AFP ajoute : “Pour les autres cadres comme Di Maria, Icardi, Thiago Silva et Bernat, le match à Amiens fait figure de préparation idéale pour retrouver du rythme.”

Dans L’Equipe du 15 février 2020

“Ce sont les heures les plus longues de la saison parisienne, dramatise L’Equipe. L’idée de Tuchel est d’associer Kimpembe à Thiago Silva mardi. Et de placer Marquinhos au milieu, s’il est apte. Les sensations du Brésilien seront observées à la loupe. Au-delà des cas Marquinhos ou Neymar, il y a l’identité du latéral gauche. Paris sait qu’il sera challengé dans les un contre un sur les côtés, notamment par le phénomène Jadon Sancho, et qu’un joueur sans rythme peut souffrir. Privé de compétition depuis le 12 janvier, Bernat n’a rejoué qu’une demi-heure face à Dijon. Kurzawa a été convaincant. Il y a bien aujourd’hui un match entre les deux hommes. La question de la méforme d’Icardi alimente aussi les discussions en interne. […] Large vainqueur de Francfort (4-0), le Borussia a ajouté la solidité à sa traditionnelle efficacité offensive. Avant de recevoir Paris, le voilà revenu dans le droit chemin. […] Les têtes se sont relevées d’un coup avant Paris.”

Dans Le Parisien du jour

Dans Le Parisien – où on trouve également une projection sur le onze possible à Dortmund avec Thiago Silva en plus dans les incertitudes – il est expliqué les précautions prises avec Neymar : “Le club joue la prudence à l’excès. Neymar est un enjeu stratégique majeur. […] Hier, il s’est une nouvelle fois entraîné normalement, participant à une séance avec contacts, preuve d’une guérison complète. Au camp des Loges, personne ne veut prendre la responsabilité d’un nouvel échec que représenterait son absence, au sein d’une écurie où tout le monde se surveille. Pendant ce temps-là, Neymar, qui n’ignore rien du nouveau psychodrame qu’il suscite, se montre partout, à son anniversaire, aux entraînements, en Allemagne déjà, mais pour ses sponsors, mais jamais sur le terrain. Lui-même ne précipite pas son retour sur le pré. Il possède un seuil de tolérance à la douleur assez faible. Le club a peur, l’attaquant a peur, tout le monde a peur. Résultat : aucune minute disputée en plus de deux semaines.”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée