PSG 17 février 2020

Revue de presse PSG : BVB, Tuchel, Kimpembe, Neymar, Sarabia, supporters…

Vu et lu dans la presse nationale au sujet du PSG ce lundi 17 février 2020, veille de huitième de finale d’UCL à Dortmund : le groupe sans Leandro Paredes par choix. Mais également sans Colin Dagba, Abdou Diallo, Eric Choupo-Moting (non qualifié), et Mitchel Bakker.

Thomas Tuchel “retrouve avec le PSG son ancien club, avec lequel il a eu des relations tendues avant de le quitter après l’attentat de 2017, publie l’AFP. Tuchel a dédramatisé le match de demain rappelant avec humour que le problème du PSG, éliminé trois fois de suite en 8de finale, avait plutôt été le match retour. “Le match aller n’a jamais été un problème”, a-t-il dit au journal Weltam-Sonntag. “Toute cette histoire va nous revenir dessus fatalement au match retour, dit-il, mais j’avais déjà dit après l’élimination contre Manchester United “les gars, j’espère que nous allons nous retrouver dans cette situation, parce que ça voudrait dire que nous avons franchi la phase de groupe”. Et nous sommes là de nouveau”.

Dans Le Parisien du 17 février 2020

Le Parisien est parti sur les traces de Thomas Tuchel. Outre la carrière du coach allemand, on trouve cette question plus fondamentale sur le BVB/PSG : seront-ils prêts ? En référence à Neymar, Thiago Silva, Marquinhos, Kimpembe et Bernat. “Ils vont souffrir d’un manque de rythme. L’intensité, c’est ce qui revient en dernier”, analyse le docteur Bryand. Silva l’a démontré à ses dépens dans la Somme. […] Plusieurs facteurs invitent à l’optimisme. Eric Bédouet, préparateur physique, en expose un : “La compétition, ils l’ont car ils vivent dedans. Ils savent exactement à quel type de match ils vont être confrontés. Parfois, l’entraînement est aussi intensif que le match. Pour moi, ils n’auront pas de soucis.” […] Machines de haut niveau, Neymar and Co ont dans leur manche un atout pour lisser leur manque de rythme : le mental. […] Le coach du PSG a dit qu’il déciderait ce dimanche de son équipe de départ. Si aucune douleur ne se réveille, il a dans l’idée d’aligner la formation suivante : Navas – Meunier, Silva, Kimpembe, Bernat – Marquinhos, Verratti – Neymar, Di Maria, Mbappé, Icardi.”

Dans L’Equipe du 17 février 2020

Thomas Tuchel “sera parvenu à étirer le suspense quasiment jusqu’au bout, juge L’Equipe. Ces dernières heures, et notamment lors de la séance d’hier, il a obtenu des réponses sur les états de forme. Il avait indiqué que son onze se jouerait entre 12 ou 13 samedi avant de se reprendre et d’évoquer 14 ou 15 éléments. Alors que Paris s’envole ce matin, Tuchel est proche de faire aboutir sa réflexion. Kimpembe est apparu en état athlétique d’affronter ce type de rendez-vous. Il confiait à certains de ses coéquipiers ses “très bonnes sensations”. Suffisant pour commencer ? Sa capacité à défendre en avançant et sa vitesse ne seraient pas de trop. […] Marquinhos est-il prêt à jouer dans un match d’une si haute intensité ? L’idée initiale de Tuchel est de l’associer à Verratti au milieu. L’autre principale incertitude concerne le poste de latéral gauche. Bernat a fait deux entrées pleines de sève mais cela semble léger pour commencer. Kurzawa a enchaîné des prestations consistantes ce mois-ci, il est favori pour débuter. […] Neymar est prêt. Il ne cachait pas son incompréhension à certains sur sa gestion récente. En deux semaines, il aura perdu un peu de rythme mais il a des fourmis dans les jambes. Sa séance intense d’hier en témoigne. […] Une idée existe. Celle de voir Sarabia aligné côté gauche et Neymar commencer juste derrière Mbappé. Placer le travailleur Sarabia sur le côté où Hakimi monte beaucoup et où Sancho exprime son talent en un contre un pourrait permettre de soulager le latéral. Des allers-retours que Neymar, en manque de rythme et moins enclin à l’effort, ne pourrait pas faire. Dans tous les cas, Sarabia a une vraie chance de fouler la pelouse de Dortmund.”

Le journal sportif rappelle que les supporters du PSG sont sous la menace d’un huis clos : “Près de 3.300 fans parisiens seront présents demain dont 1 000 ultras. Ils devront éviter de se faire remarquer par l’UEFA.”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters