PSG 11 février 2020

Revue de presse PSG : Leonardo, Cavani, Emery, Dortmund, groupe…

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse hexagonale ce mardi 11 février 2020, veille de match à Dijon : Pour ce quart de finale de la Coupe de France, Neymar (et son désormais crane tondu) et Marquinhos vont certainement effectuer leur retour à la compétition. Thiago Silva, toujours ménagé, pourrait jouer samedi contre Amiens. Quant à Juan Bernat, il est incertain. Abdou Diallo et Colin Dagba sont bien sûr toujours indisponibles.

L’Equipe du 11 février 2020

“Depuis son retour au club, l’été dernier, Leonardo paraît obnubilé par l’idée de faire barrage à tout début de récits polémiques ou négatifs sur le PSG, observe L’Equipe. Quand il apprend qu’un article de ce type est en cours de préparation, il n’hésite pas à téléphoner à l’auteur pour l’en dissuader. Avant la victoire à Saint-Étienne, il avait appelé pour déplorer un sujet paru dans L’Équipe : « Isolé comme Tuchel ». Puis était venu s’exprimer en zone mixte juste pour l’évoquer. Son fil rouge : ne laisser aucune onde parasite s’installer autour du PSG. […] Si Leonardo combat « la négativité », c’est bien sûr pour soulager ses troupes, ce que ne faisait quasiment jamais Antero Henrique. […] Sa parole libérée sert aussi à asseoir son pouvoir.

Du côté de Dortmund, c’est le “grand déballage”, rapporte le journal sportif. “Si, à Paris, Leonardo joue l’union sacrée, dans la Ruhr, on règle ses problèmes sur la place publique. Sebastian Kehl, le manager général, s’en est pris directement à Lucien Favre. Ce à quoi l’entraîneur a répondu : “Depuis mes débuts d’entraîneur, j’ai rarement eu une équipe avec autant de difficultés. Je ne me sens pas abattu, mais je ne parviens pas à m’expliquer notre fébrilité défensive.” Déjà, en novembre, le technicien s’était trouvé sous la menace de perdre son poste.”

Dans Le Parisien du 11 février 2020

Edinson Cavani “espère toujours inverser la hiérarchie en attaque, à sept jours du rendez-vous majeur à Dortmund, explique Le Parisien. Icardi traverse une période de disette. Tuchel s’est dit « inquiet » à son sujet, samedi avant Lyon et encore après. L’entraîneur n’était pas obligé de dire la vérité. Il cherche à piquer l’Argentin et peut-être aussi à l’alerter d’un possible changement. Pour doubler Icardi, Cavani doit dribbler une triple difficulté. La première est d’ordre athlétique. Neymar et Mbappé adorent évoluer avec Icardi. Tuchel vient de lancer un nouveau concurrent en transformant Sarabia en avant-centre.”

“En prenant la parole dimanche, Leonardo s’est surtout adressé à ses joueurs, juge le journal francilien. Comme s’il voulait protéger mais surtout rassurer un effectif de grands brûlés. Il faudra voir si son discours porte. D’ici là, Paris sera encore soumis au feu roulant des commentaires et des critiques, surtout quand cette équipe sort de ses matchs comme face à Nantes et Lyon. Mais Leonardo aura tout fait pour tenter de diluer la pression qui va s’accroître inévitablement sur son groupe. A ses joueurs maintenant de lui donner raison et de prouver que c’était la bonne tactique.”

France Football du 11 février 2020

Dans France Football, on trouve Unai Emery (voir ici). “À Paris, j’ai raté l’occasion de devenir le meilleur entraîneur du monde, explique le technicien basque. Les Qatariens ont misé sur Paris, ils mettent vraiment le maximum dans ce projet et la France devrait vraiment être reconnaissante de cet investissement total de leur part. Car ils ne lâcheront pas tant qu’ils n’auront pas gagné, je peux vous le dire. Moi-même, je leur suis très reconnaissant de m’avoir choisi, ç’a été une immense chance. Et je suis un bien meilleur entraîneur après avoir dirigé le PSG.”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters