PSG 9 février 2020

Revue de presse PSG : Lyon, Tuchel, Silva, Meunier…

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse hexagonale ce dimanche 9 février 2020, jour de réception de l’Olympique Lyonnais au Parc des Princes. Sans Neymar, Thiago Silva, Marquinhos, Diallo, Dagba, ni Bernat.

“En vue de leur 8e de finale aller de Ligue des champions respectif, le PSG et Lyon vont tester leurs états de forme, publie l’AFP. Les Parisiens seront privés de Neymar, touché aux côtes et encore ménagé. Le leader de L1 est invaincu depuis trois mois alors que l’OL est à nouveau décroché dans la course au podium en n’ayant pris qu’un point sur ses deux derniers matches, avec le nul concédé mercredi face à Amiens (0-0) qui suivait la défaite à Nice (2-1). Les Lyonnais doivent absolument retrouver des couleurs, notamment dans l’animation offensive. À Paris, c’est plutôt la défense qui pose question, avec un secteur décimé par les blessures.”

Dans le JDD du 9 février 2020

Thomas Tuchel “va avoir beaucoup de travail pour hiérarchiser les priorités dans les prochains jours, prévient le JDD. Le PSG enchaîne trois matches domestiques en six jours, à commencer par la réception de Lyon. […] Hier, Silva, Marquinhos et Neymar se sont entraînés mais ils ne joueront pas ce soir. Pour les trois, l’objectif est de revenir à Dijon, au moins pour quelques minutes. L’exemple à suivre dans cette période de mobilisation générale, c’est Sarabia, « extraordinaire, super décisif », l’a flatté son entraîneur. « C’est bien d’avoir des joueurs comme lui », a-t-il ripoliné, car « une équipe forte, ce n’est pas seulement onze joueurs ». Ni les ego des stars. Si ce n’est pas le discours d’un général avant la bataille, ça y ressemble fort.

Dans Le Parisien ce dimanche

Le Parisien voit un “match à trois” dans l’attaque du PSG (“Entre le retour de Cavani, l’émergence de Sarabia et l’efficacité d’Icardi, Tuchel va devoir trancher”) et demande à Stéphane Guivarc’h son avis. “Il suffit qu’il marque à nouveau pour retrouver toutes ses sensations, explique le champion du monde 98 sur Icardi. Mais c’est important qu’il sente aussi qu’il y a de la concurrence. Cela crée une pression positive. Défensivement, il doit en faire plus. Cavani mérite de jouer plus qu’une poignée de minutes par match. Il a une belle mentalité, il peut encore apporter son vécu et son expérience. Sarabia, je ne pense pas que ce soit un n°9. C’est davantage un joueur de couloir mais ce qu’il est capable de faire est surprenant. C’est un joueur intéressant.”

L’Equipe

“L’affiche paraît déséquilibrée malgré l’absence de quatre titulaires parisiens, juge L’Equipe. Pour que les Lyonnais soient en mesure de contrarier les desseins parisiens, il faudrait qu’ils réussissent tout ce dont ils sont incapables depuis le début de saison : être régulier dans le jeu, solide défensivement et voir tous leurs joueurs offensifs dans un bon jour, au même moment. Ce n’est pas gagné, donc. À Paris, Icardi et Mbappé peuvent passer à côté de leur match en même temps, il y aura toujours Di Maria ou Sarabia pour donner le sens du vent. Kimpembe peut se trouer, Navas sera derrière pour rattraper le coup. […] Tuchel pourrait reconduire un onze très proche de celui qui s’est imposé à Nantes.

L’Equipe se penche sur deux joueurs en fin de contrat en juin, Thiago Silva (35 ans) et Thomas Meunier (28 ans) : “Thiago Silva, désireux de rester, n’a toujours pas de nouvelle concrète de sa direction. Et rien n’indique qu’il en aura dans les prochaines semaines. À ce jour, la tendance serait à une séparation, lit-on. Leonardo considère que l’enjeu financier n’en vaut pas le coup. Après Cavani, au tour de Silva de réaliser que la proposition dont il rêve, qu’il espère, ne viendra peut-être jamais. Ou alors à des conditions salariales rabotées. […] Même s’il ne porte pas son entraîneur dans son cœur, Meunier se dit qu’il y aura peut-être du changement sur les bancs européens l’été prochain et que rester à Paris ne serait peut-être pas une mauvaise idée. Du côté de la direction, aucune position définitive n’a été adoptée même si la tendance lourde ne paraît pas très favorable. Des questions se posent, quand même. Quel latéral droit d’un niveau équivalent le PSG peut-il recruter sans dépenser trop d’argent ? Une proposition de prolongation lui a été soumise il y a quelques semaines mais elle ne semblait pas de nature à le satisfaire. En Angleterre et en Allemagne, sa cote est intacte, et l’intéressé le sait.”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée