PSG 8 février 2020

Revue de presse PSG : Meunier, Neymar, Cavani, infirmerie…

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse hexagonale ce samedi 8 février 2020 : la situation contractuelle de Meunier, la gestion des cotes de Neymar, l’infirmerie et le dossier Cavani.

Dans Le Parisien du 8 février 2020

Thomas Meunier (28 ans), qui “multiplie les appels du pied à son club. Mais pour l’instant, on assiste à un dialogue de sourds alors qu’il est en fin de contrat en juin, écrit Le Parisien. Meunier attend des nouvelles de ses dirigeants qui, eux, estiment avoir présenté une proposition qui ne se refuse pas. […] La donnée économique, à l’heure où le PSG doit toujours rester vigilant du côté des dépenses, entrerait également en compte. “Sur le marché des latéraux, un membre du top 10 coûte au moins 30M€, estime l’agent Emmanuel de Kerchove. La difficulté est de trouver des joueurs natifs de ce poste. Pour trouver des joueurs puissants qui savent attaquer et défendre, il faut souvent regarder en Angleterre.” Un championnat que pourrait, finalement, explorer à son tour Meunier si aucun accord ne se dessinait d’ici à la fin de saison…”

“Après une journée de jeudi aux soins, Neymar a pris part à l’entraînement collectif, souligne le journal francilien. On en saura davantage sur sa participation pour le match contre Lyon, lors de la conférence de presse de Tuchel.” Ce sera aujourd’hui à 13 heures et visible sur Canal Supporters. Et dans L’Equipe, on mise (logiquement) sur une absence du n°10 demain contre l’OL : “La prudence pourrait s’étirer pour quelques jours encore. La priorité se situe dans dix jours et le déplacement à Dortmund. C’est également l’échéance que vise Marquinhos, qui poursuit son programme, dans les délais. Il est évidemment forfait demain et s’ajoute à la liste des absents composée de Diallo et Dagba. Il se pourrait que Bernat en fasse aussi partie, finalement. Le latéral s’entraîne collectivement et semble prêt mais, là encore, sa présence à Dortmund est ce qui guide le staff. Une décision sera prise à l’issue de l’entraînement matinal. L’équipe probable : Navas – Meunier, Silva, Kimpembe, Kurzawa – Sarabia, Verratti, Paredes ou Gueye, Di Maria – Mbappé, Icardi.”

Dans L’Equipe de ce samedi

L’Equipe donne sa version des faits sur le dossier Cavani en racontant les dernières semaines. Et conclut que “l’Atlético n’a pas pu recruter Cavani parce qu’il n’en avait pas les moyens. À 20M€, le PSG l’aurait vendu. Simeone a pourtant envoyé des signaux à Lemar pour qu’il parte afin de récupérer des liquidités. Ce ne fut pas suffisant. La sortie médiatique du président Cerezo n’a évidemment pas plu dans l’entourage du Matador. Sa mère, furieuse, a ainsi demandé publiquement des excuses, condition préalable, selon elle, à une signature de son fils en juin. Ce ne sera peut-être pas nécessaire. Cavani a très envie de jouer sous les ordres de Simeone. Au point de tuer dans l’œuf une approche du Barça, le 31 janvier. Avec la blessure de Luis Suarez, le club catalan cherchait un 9. Mais Cavani savait que son compatriote reviendrait. Et il n’avait pas envie d’entrer en concurrence avec un ami. Alors il est resté à Paris, et entend bien profiter de chaque minute offerte pour atteindre la barre des 200 buts.” Chelsea, Manchester United, l’Inter Milan et l’Inter Miami pourraient maintenant tenter d’attirer Edinson Cavani.

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée