PSG 4 février 2020

Revue de presse PSG : Nantes, Tuchel, Mbappé, Neymar

Vu et lu au sujet du PSG ce mardi 4 février 2020 – jour de match à Nantes (21h05) sans Neymar touché aux cotes (“lésion chondro-costale survenue samedi”) – dans la presse hexagonale.

Feuilleton Cavani, agacement de Mbappé envers son coach, fête d’anniversaire de Neymar… Le PSG traverse une période de tests, publie l’AFP. “J’ai toujours dit qu’on a besoin d’une institution courageuse et forte. C’est absolument nécessaire. J’ai l’impression que nous sommes forts, tous ensemble”, a rappelé hier Thomas Tuchel.”

France Football
France Football du 4 février 2020

Thomas Tuchel “n’a toujours pas trouvé la clé pour gagner la confiance de son n°7, juge France Football. L’Allemand est pourtant trop intelligent pour ne pas avoir compris qu’un ultra-cérébral ambitieux comme Mbappé devait se gérer avec des tonnes de finesse plutôt qu’avec de la testostérone en boîte. Les démonstrations d’autorité ne feront que creuser entre les deux un fossé qui existe déjà. La solution n’est évidemment pas dans la soumission, mais plutôt dans la discussion. […] Une star s’épanouit dans les privilèges. La poursuite de son aventure parisienne sera à ce prix. […] KM doit partager la lumière, les honneurs et les attentions avec Neymar, revenu à un niveau éclatant. Une cohabitation pas si naturelle pour deux ambitieux aussi gourmands. Et pressés.”

L’Equipe du 04/02/2020

L’Equipe se penche sur les relations entre Thomas Tuchel et chacun de ses joueurs pour pointer des différences. “Tuchel a évidemment sa part de responsabilité dans cette affaire puisque c’est lui qui est venu, en bord de terrain, voir Mbappé, connaissant le côté sensible du sujet et les deux précédents. Le coach aurait été plus inspiré de régler cela à l’abri des caméras, lit-on. En faisant cela, il s’est “créé un problème gratuitement”, dit un proche du dossier. Son erreur est d’avoir bloqué son attaquant dont il sait que ce genre de situation provoque chez lui une réaction. Devant ses collègues, Mbappé ne s’est pas excusé. S’il a reconnu avoir peut-être sur-réagi, il leur a assuré que le problème n’avait rien à voir avec les joueurs et ceux amenés à entrer et à le remplacer. Sous-entendu, c’était avec son coach. […] Ce souci ne semble pas avoir généré plus de remous que cela au sommet. Dimanche, Leonardo n’avait pas vu ni échangé avec Mbappé. Même si ce n’est pas l’amour fou entre le buteur et son entraîneur, cela n’aurait pas d’incidence sur sa prolongation selon un protagoniste du dossier, les Mbappé discutant avec le club et pas avec son entraîneur.”

Aujourd’hui, à Nantes, Tuchel “devra se passer de beaucoup de cadres. Il y a ceux qui étaient prévus comme Marquinhos, Bernat, Silva, qui sont en phase de reprise, ou encore Dagba (genou). Herrera est préservé pour une gêne musculaire. Diallo (cuisse) sera indisponible pour trois à quatre semaines, lit-on encore. Mais le forfait de Neymar n’était pas prévu au planning. Cette absence peut soulever des interrogations après la soirée blanche, dimanche. Tuchel a décidé d’appliquer le principe de précaution sans pousser plus loin la polémique sur la vie nocturne de ses joueurs. Les derniers joueurs seraient partis vers 1h00 du matin, deux heures avant l’extinction des feux.”

Neymar est forfait pour le déplacement à Nantes, et, franchement, on mentirait à dire qu’on est surpris, commente Le Parisien. Comment ne pas faire le lien avec la fête d’anniversaire. Car même s’il n’avait pas été touché, le staff pouvait difficilement prendre le risque de le faire jouer à la Beaujoire. Une nouvelle blessure, dans ces circonstances, aurait nécessairement alimenté la chronique d’un club en manque d’autorité sur ses joueurs stars. Aujourd’hui Neymar est forfait. Et c’est peut-être un mal pour un bien. […] Tuchel a calmé le jeu avec Mbappé et tenté de reprendre le contrôle de la situation. […] L’Allemand ne veut surtout pas donner l’impression d’un conflit personnel, dont il ne sortirait pas vainqueur médiatiquement. Même si Mbappé a écorné son image ce week-end, son aura dépasse largement celle du technicien. Tuchel joue l’apaisement mais les rancœurs persistent, de chaque côté. […] Son coaching ce soir à Nantes devient un enjeu. Rarement, il aura autant été attendu dans ce domaine.”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée