PSG 25 février 2020

Revue de presse PSG : Tuchel, Silva, Cavani, Neymar, Mbappé, resto…

Vu et lu au sujet du PSG ce mardi 25 février 2020 dans la presse hexagonale, la question du forfait de Thiago Silva pour la rencontre contre Dortmund (lésion du biceps fémoral de la cuisse droite) en plus de celui d’Ander Herrera (absent entre 6 et 8 semaines).

“Cette mauvaise nouvelle pourrait changer les plans de Tuchel, commente l’AFP. Les Parisiens sont déjà privés de Verratti et Meunier, suspendus. Une nouvelle fois, les Parisiens ne seront pas au complet à cette période de la saison, eux qui avaient déjà dû faire sans Neymar lors des deux dernières saisons à ce stade de la compétition.”

Dans le journal L’Equipe du 25 février 2020

L’entraîneur du PSG “doit trouver des réponses aux problèmes qui s’accumulent, confirme L’Equipe. Neymar suscite une certaine inquiétude en interne après son expulsion. Si la commission de discipline, qui se réunira demain, décide de lui infliger deux matches de suspension, il sera aussi absent pour la demi-finale de Coupe de France à Lyon, le 4 mars. Cela serait problématique pour lui et pour son club. En manque de rythme, Neymar devait disputer les quatre parties afin de retrouver des jambes. Kehrer doit jouer latéral droit. C’est une solution en moins aux postes de défenseurs centraux. Diallo va devoir vite rejouer pour être apte et postuler. À ce jour, il y a trois axiaux sur pied : Marquinhos, Kimpembe et Kouassi. […] Aux côté de Gueye, le staff aura le choix d’aligner Paredes ou Kouassi. À moins d’une surprise. Tuchel va passer plusieurs nuits blanches mêlant réflexion et appréhension. […] Au-delà de son 200e but, Cavani a marqué des points dimanche. S’il n’est pas le leader technique de ce PSG, Cavani peut en être le guide moral, celui qui diffuse aux autres son goût du combat, fait preuve d’une résilience insoupçonnée. L’Uruguayen propose un autre registre, avec des appels plus variés, un meilleur jeu de tête que Sarabia et Icardi et une propension à défendre, sans faire semblant.

Dans Le Parisien ce mardi

“Les joueurs du PSG ont déjeuné ensemble hier midi au restaurant de Verratti, renvoyant une image d’unité et de complicité. Pourtant, la semaine dernière a charrié son lot de contrariétés et de tensions, affirme Le Parisien. Sur le terrain, Mbappé s’est montré plus qu’énervé par Cavani. Il lui a vivement reproché de finir une action en solo… Les critiques se multiplient à son encontre. Dimanche, une simple phrase (“Quotidien d’un artiste”, une boutade en référence à un sketch de Thomas Ngijol) écrite sur ses crampons a servi de base pour alimenter sa réputation de “grosse tête”. Autant de faits qui parasitent l’ambiance entre Mbappé et les fans français. […] Tuchel semble désemparé. Comme si son discours n’imprimait plus chez des joueurs avec lesquels il est souvent en désaccord. De la friture sur la ligne qui fait écho à son récent manque d’inspiration tactique. […] Neymar connaîtra mercredi soir l’étendue de sa suspension. Contrairement à une idée répandue, le casier disciplinaire du joueur compte moins dans la décision des juges que la période de dix matchs précédant l’expulsion. Récipiendaire d’un carton jaune, Neymar n’avait pas été averti lors des huit autres rencontres. Cela milite pour un simple match de suspension, malgré les signes d’énervement à l’endroit du corps arbitral. Ce serait, dans le contexte actuel, une très bonne nouvelle.”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters