Tuchel

Tuchel : “Avoir Neymar avec nous, ça change tout”

C’est enfin le retour de la Ligue des champions pour le Paris Saint-Germain. Mardi soir (21h), le club de la capitale se déplace sur la pelouse du Borussia Dortmund à l’occasion du match aller des 8es de finale de la compétition. Avant cela, Thomas Tuchel s’est présenté en conférence de presse. Morceaux choisis.

Comment va Neymar ? Va-t-il jouer demain ?

Tuchel : “Il va bien. Il va jouer demain. Si rien n’arrive à l’entraînement. Ça change presque tout pour nous, positivement j’espère. Si on a la qualité, on a Ney sur le terrain. Il a la capacité pour faire des choses décisives. Ça change tout pour nous, ça donne de la confiance à l’équipe. On n’a pas trop d’autres joueurs avec la même qualité.”

La Ligue des champions se gagne-t-elle sur le côté émotionnel comme le dit Guardiola ?

Tuchel : “Guardiola le sait, il a gagné trois fois, il a raison. C’est difficile de contrôler les émotions dans ce stade, je ne sais pas si c’est possible. On doit jouer avec intelligence, pas trop avec émotion. On doit s’adapter et combattre, c’est comme ça. C’est un match d’un grand niveau, dans un stade et des supporters incroyables. Il ne faut pas en faire trop. Il y a une atmosphère spéciale ici, il faut rester tranquille. On doit être préparés, des semaines avant, des mois avant, ce n’est pas possible de préparer un match comme ça en deux jours. On fait ça au quotidien. J’ai l’impression que l’équipe a montré qu’elle était prête.

Le retour à Dortmund ?

Tuchel : “C’est un grand challenge de revenir ici, à Dortmund. Il ne s’agira pas de moi, nous devrons montrer un grand visage demain.

Comment il appréhende le match ?

Tuchel : “Nous pouvons faire face à différents types de scénarios. Ils ont beaucoup de vitesse devant. Il faudra anticiper leurs mouvements offensifs. Ce sera spécial de jouer ici. Nous devons être préparés mentalement pour faire face. C’est le moment pour montrer nos qualités.

Sarabia, titulaire ?

Tuchel : “Je ne vais pas dire. Son meilleur poste est proche de la surface pour faire des courses offensives. Il est très fort dans la dernière touche et la passe décisive. Il est très fort devant le but, j’aime beaucoup s’il joue proche de la surface.

Les échecs des dernières saisons sont-ils derrière ? Une préparation psychologique ?

Tuchel : “Ce n’est jamais uniquement sportif. Juste après le match de Manchester, j’ai dit à l’équipe que nous reviendrons, qu’on aura l’occasion. On peut perdre terriblement, nous avons été tristes, je suis mort après mentalement près ce match à Manchester. Mais c’est du sport, pas plus, c’est nécessaire d’accepter et de revenir avec joie et des sourires. C’est la compétition et nous sommes encore-là. Peut-être ça sera plus difficile cette année, mais on veut jouer la Ligue des champions, on a fait une phase de groupe excellente. C’est un match difficile, on ne peut pas contrôler le résultat mais on doit se contrôler. Il faut profiter, combattre et gagner ce challenge contre Dortmund et à la fin il faut accepter le résultat.

Un traumatisme ?

Tuchel : “Si vous perdez 3 fois en 8es, à la 4e ce n’est pas la même situation. Chaque année à son histoire. C’est comme ça, c’est du sport, il y a des professions plus importantes que nous. Ça arrive de perdre, on veut éviter mais on doit apprendre des défaites pour grandir et se développer.

À propos Redaction