Tuchel

Tuchel : “On prend des risques en donnant des minutes avant le match de C1… Mais c’est un risque calculé”

Ce samedi à 17h30, le PSG retrouve la Ligue 1 avec un déplacement à Amiens, à l’occasion de la 25e journée.
À la veille de cette rencontre Thomas Tuchel, s’est présenté devant la presse afin d’évoquer la prochaine rencontre, ainsi que l’état de son groupe, mais aussi et surtout la confrontation face au Borussia Dortmund qui arrive à grand pas. Extraits choisis.

Le point sur le groupe :

Colin Dagba, Abdou Diallo et Presnel Kimpembe ne seront pas disponibles pour le match de demain.
Neymar va être testé cet après-midi à l’entraînement avec le médecin.
Si tout va bien, Marquinhos, Gueye et Verratti seront disponibles.

Le match face à Amiens :

Dans un match comme ça, il est important que nous soyons concentrés. Il va falloir être fort et garder notre structure. Normalement Amiens joue en 442 ou 4411. Amiens n’a rien à perdre ! Nous on ne peut pas trop réfléchir avec Dortmund ou du fait qu’on soit favoris. On doit rester frais dans nos têtes. On doit être concentrés sur notre performance.

Au micro de PSG TV : On doit accepter que tout le monde pense à Dortmund. Il faut accepter qu’il n’y a pas la même tension dans ces matches-là qu’en Ligue des Champions, mais je suis persuadé qu’avant et au début du match, les joueurs vont être motivés. Jusqu’à demain, on est concentrés sur Amiens !

Les équipes alignées :

Je n’ai pas les onze dans la tête. On va réfléchir dimanche. Si Mbappé ou Navas sont en bonne santé, alors bien sûr ils joueront. Mais on ne pense pas à ça, on a un match à jouer. On ne prendra aucun risque, mais on veut être compétitifs en étant fort sur le terrain ! Il ne faudra pas trop penser à Dortmund.

Neymar :

Il fait l’entrainement avec nous. Il est avec nous. Il est plus protégé lors de l’entrainement que lors d’un match. Le risque diminue chaque jour. On va réfléchir avec le staff médical et avec lui pour voir ce que l’on fait demain.
Sa préparation ? J’aurais préféré qu’il joue tous les trois jours, bien sûr. S’il ne joue pas demain, il ne sera pas dans les meilleurs dispositions à Dortmund mais il va être à fond pour aider l’équipe ! Que ce soit Dortmund ou Strasbourg, on aurait agi de la même façon.
Son déplacement en Allemagne ? On le savait depuis 4-6 semaines. Le club et moi étions d’accord pour le laisser aller en Allemagne. Pas de problème.
Si j’ai envie qu’il joue ? Bien sûr ! Mais je ne peux pas toujours pousser. Il faut les avis de tous : les médecins, le coach, le joueur, son appréhension avant de rentrer sur le terrain… C’est complexe ! On a décidé tous ensemble qu’on ne prendrait pas de risque pour Lyon ou Dijon, on verra pour demain.

Marquinhos :

C’est un joueur clé. Il aide tout le monde. S’il joue en défense centrale ou au milieu de terrain, ça ne change rien pour moi. J’aime lorsqu’il joue au milieu de terrain car il peut récupérer des ballons très haut. Il bouche aussi des espaces et peut remporter des duels aériens. Il est super fiable et professionnel.

La préparation avant Dortmund :

Bien sûr qu’on prend des risques en donnant des minutes avant le match face à Dortmund. C’est un risque calculé, mais on va jouer avec Di Maria, Gueye, Verratti ou Thiago Silva… C’est comme ça ! On ne peut pas les laisser à la maison !

Cavani :

C’est une légende du club. Il ne s’arrête jamais de courir et il aide beaucoup notre équipe. Il est fort et à l’expérience des grands matches ! On joue dans 4 compétitions, on doit avoir des joueurs avec une grosse personnalité et mentalité, Cavani a toutes ces qualités.

À propos Redaction

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée