Cazarre

Cazarre et l’effet de la disette de matches…

Une partie conséquente des supporters du PSG ne voient plus que par les matches à élimination directe de la Ligue des champions, et surtout à partir de février. Une focalisation sur la compétition européenne qui rendait les nombreux matches domestiques, les titres nationaux bien moins savoureux. Et si la disette de football provoquée par la pandémie de covid-19 redonnait du gout ? A la reprise des compétitions, les amateurs de football risquent en tout cas de se ruer sur les matches avec appétit. C’est ce que pense Julien Cazarre, humoriste grand supporter du PSG. Dix matches de Ligue 1, une finale de Coupe de France, une finale de Coupe de la Ligue et la suite de la Ligue des champions, voilà ce qui attend toujours les supporters parisiens en période d’abstinence…

“On était gavés de foot, on ne se délectait plus de rien s’il n’y avait pas la musique « andrérieusesque » de la Ligue de champions… Et encore, à partir de février. Le vrai dieu du foot voyait bien qu’on n’appréciait plus à sa juste valeur la magie que peut procurer le ballon rond…”, observe Cazarre dans France Football. “Là, pendant plusieurs semaines, c’est walou, zéro, que dalle… la disette totale. Qu’est-ce que je donnerais pas pour mater un Metz-Amiens du samedi 20 heures ! Merci Covid-19…”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters