Echouafni

Echouafni : “Pour celles qui sont seules, c’est encore plus difficile d’encaisser tout cela”

Confinées, les joueuses du PSG sont dans certains cas seules. Une situation extrêmement compliquée que l’entraîneur, Olivier Echouafni, tente de gérer en étant présent pour elles, au delà des question d’entretien physique ou de diététique.

“Tout s’est fait à une vitesse folle. Dans notre groupe, on a 50 à 60% d’étrangères. Il fallait voir si elles restaient à Paris ou rentraient chez elles. Certaines sont assez isolées, il fallait gérer ça. Ensuite, mettre en place une méthode de travail en prenant en compte le profil des joueuses. Puis déterminer des groupes de travail en fonction du lieu où elles se trouvaient et du matériel à leur disposition. Enfin, avec notre préparateur physique, on a mis en place un programme individualisé qu’elles reçoivent tous les deux ou trois jours, explique Olivier Echouafni, le coach du PSG, à l’AFP. Après avoir laissé passer une semaine, j’ai eu besoin de les avoir au téléphone pour savoir comment elles allaient. Pour les joueuses qui sont seules, c’est encore plus difficile d’encaisser tout cela. Je veux savoir si elles vont bien. C’est comme si c’était mes filles. Ce qui va être surtout compliqué, c’est qu’on a passé dix jours mais là il va y en avoir encore quinze, voire plus. C’est ceux-là où il va falloir être encore plus présent, les rassurer et les aider en cas de coups de moins bien, parce qu’il y en aura très certainement.”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée