Rondeau

La crise sanitaire et économique donnera-t-elle naissance à la Super League européenne ?

Plongée dans une crise sanitaire mondiale dans laquelle 44% des humains sont confinés, l’industrie du football vacille et se demande comment elle va rebondir économiquement. Il y a une semaine, le président de la FIFA, Gianni Infantino, parlait de réforme à penser dans la Gazzetta dello Sport. Le dirigeant envisageait un football avec “moins de compétitions, mais plus intéressantes. Peut-être moins d’équipes, mais un meilleur équilibre. Moins de matchs pour protéger la santé des joueurs, mais des rencontres plus compétitives.” Gianni Infantino pensait-il à une Super League européenne fermée ?

Oui, le patron de la FIFA pense à une nouvelle formule en Europe, juge Pierre Rondeau, expert en économie du sport. “C’est clairement un appel du pied pour une ligue européenne, a commenté l’économiste sur RMC hier soir. Lui quand il parle de solidarité c’est entre les grands clubs. Quand Infantino dit trouvons une solution pour réguler les finances, la meilleure solution (pour lui) c’est le modèle américain : super-ligue européenne fermée, salary cap, luxury tax, redistribution égalitaire, mais uniquement entre les grands clubs et sans relégation. Ils vont se dire “on a frôlé une faillite généralisée, trouvons des solutions pour réguler les finances”, et la meilleure solution c’est le modèle américain.” La crise sanitaire et économique donnera-t-elle naissance à la Super League européenne ? Le PSG le verrait certainement d’un très bon œil puisque le club a de grandes ambitions européennes. A vos claviers !

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée