LFP

La LFP n’envisage pas l’arrêt de la Ligue 1 en raison du Coronavirus

Hier, la LFP a fait savoir qu’en raison de la propagation du Coronavirus en France, les matches de Ligue 1 et Ligue 2 se joueraient à huis clos jusqu’au 15 avril. La finale de la Coupe de la Ligue, qui devait se tenir le 4 avril, a même été reportée à une date ultérieure. Symbole du bouleversement Valdemar Kita, le président du FC Nantes, a demandé que le championnat soit tout simplement arrêté. Une possibilité qui n’est pas du tout envisagée par la LFP.

On n’y a pas pensé un seul instant. Notre responsabilité d’organisateur de la compétition est de conduire la compétition à son terme avec un souci d’équité. C’est pour cela qu’il faut que tous les matches se jouent à huis clos et, autant que faire se peut, tous en même temps pour que la compétition aille à son terme dans le respect de l’équité“, a expliqué Didier Quillot, directeur général exécutif de la Ligue, lors une conférence de presse, des propos relayés par RMC Sport.

De son côté, Nathalie Boy de la Tour, présidente de la Ligue, a expliqué que les huis clos étaient “un moindre mal“. “Pour notre discipline, compte tenu des calendriers extrêmement chargés qui sont les nôtres, jouer à huis clos est un moindre mal. […] Nous nous devons d’anticiper tous les scénarios catastrophes. L’un d’eux serait d’avoir plusieurs clubs dont les équipes seraient touchées en grand nombre par le virus, cela nous obligerait à reporter les matches.

À propos Guillaume De Freitas

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée