Mevlut Erding raconte ses souvenirs de Classico

Ce 22 mars 2020 aurait dû être un jour de Classico au Stade Vélodrome. En raison de la pandémie de Coronavirus qui se développe partout dans le monde, cette rencontre a été reportée. Mais cela n’empêche pas la presse sportive de parler de cette affiche historique du championnat de France. L’Equipe a donné la parole à d’anciens joueurs des deux équipes pour évoquer leurs souvenirs de Classico. Et pour Mevlut Erding, le premier Classico de son aventure parisienne (2009-2012) avait été…reporté en raison de la grippe aviaire H1-N1.

“Mon souvenir de mon premier Classico ? C’est celui d’un match reporté à cause de la grippe aviaire H1-N1 (29 octobre 2009). On avait eu deux joueurs qui avaient été touchés avant le match, Mamadou Sakho et Ludovic Guily, se rappelle l’attaquant (33 ans). Très honnêtement, à l’époque, on ne réalisait pas trop les risques de cette maladie. […] Mon premier Classico, c’était un mois plus tard (20 novembre). J’étais excité comme un gamin. […] Malgré tout, cela ne reste pas un grand souvenir, on avait perdu 1-0 sur un but d’Heinze, qui venait de signer à l’OM.

L’international turc est aussi revenu sur son premier, et unique but dans un Classico.

Mon premier et le dernier d’ailleurs : pour mon deuxième Classico au Parc des Princes. C’est une frappe de Nene mal repoussée par Mandanda. Je suis l’action et je marque. […]Je ne sais pas mais j’avais un bon pressentiment avant le match. Je me souvenais que Pauleta avait fait faire un t-shirt par le passé avec inscrit dessus “Merci aux supporters”, alors j’avais demandé à un intendant de me faire faire un t-shirt sur lequel était floqué “Paris est magique”. Je l’avais exhibé devant la tribune Boulogne après mon but, soulevant le maillot rouge des 40 ans du club.

À propos Guillaume De Freitas