PSG 17 mars 2020

Revue de presse PSG : UEFA, NAK, calendrier, C1 nouvelle formule, déclic…

Vu et lu dans la presse hexagonale au sujet du PSG ce mardi 17 mars 2020.

France Football

Mercredi dernier, dans des conditions très particulière, le PSG a battu 2-0 le Borussia Dortmund et s’est qualifié pour les quarts de finale de la Ligue des champions. “Peut-être été l’acte de naissance d’une véritable équipe, juge France Football. Le PSG a compris qu’il fallait souffrir ensemble pour continuer sa route, que cette force était indispensable pour briser le plafond de verre. […] Quel meilleur symbole que Neymar ? Absent lors des deux dernières éditions, il a cette fois répondu présent dans un registre qu’on n’espérait plus. Buteur à l’aller et au retour – ce qu’on attend de lui –, le Brésilien a dépassé sa fonction et montré sur ce match qu’il n’était pas qu’un leader technique. Aux yeux des supporters, il était une diva égarée; il est entré dans la famille. […] On veut croire qu’un déclic s’est produit dans un Parc vide qui n’a pourtant jamais été aussi proche de ses joueurs. […] Mercredi dernier, Tuchel a pris sa revanche en assumant des décisions fortes, et surtout en plaçant son groupe face à ses responsabilités. Le débat sur sa capacité à gérer un tel effectif et ses choix tactiques n’est pas clos et reviendra sans doute rapidement sur le tapis, mais la pression s’est relâchée.

Ce mardi, c’est le jour de la grande réunion en visioconférence de l’UEFA organisée à partir de deux séances consultatives (10h et 13 heures) autour d’Aleksander Ceferin, le président de l’UEFA, Theodore Theodoridis, le secrétaire général, et les principaux cadres de l’instance européenne avant de trancher à 14 heures. Les 55 associations membres, des dirigeants de la European Club Association (ECA), des dirigeants de l’Association européenne des ligues, ainsi qu’un délégué de la FIFPro vont y participer. Le président du PSG, Nasser Al-Khelaïfi, membre du comex en tant que représentant de l’ECA, sera donc un des acteurs.

Dans L’Equipe et Le Parisien du 17 mars 2020

“La première annonce doit concerner le report de l’Euro en 2021, écrit L’Equipe. L’idée est de décaler d’un an le Championnat d’Europe (12 juin-12 juillet 2020), afin de se donner le temps de pouvoir mener à leur terme la Ligue des champions (C1) et la Ligue Europa (C3) sans être bloqué par le calendrier. Une fois le report de l’Euro 2020 validé, Ceferin doit aussi annoncer la suspension officielle de la C1 et de la C3, gelées en attendant que le coronavirus soit en phase descendante. Quand elles pourront reprendre, il est alors prévu que les derniers tours de ces compétitions se jouent sur un seul match. Le lieu de la rencontre pourrait être un terrain neutre ou être désigné par un tirage au sort. Il est également possible qu’un final four puisse mettre aux prises les demi-finalistes, là où sont prévues les finales (Istanbul pour la C1 et Gdansk pour la C3). Selon l’évolution de la situation sanitaire, ils pourraient même participer à un final eight (tournoi à huit) dans un lieu unique. En repoussant l’Euro, l’UEFA offrirait aussi une chance supplémentaire aux Championnats nationaux d’aller au bout. Et, au passage, de livrer le nom des équipes qualifiées, la saison prochaine, en C1 et en C3.”

“Les médias de plusieurs pays ont évoqué la possibilité d’un Euro en hiver, observe Le Parisien. Cette solution n’arrangerait pas les affaires des ligues nationales, qui y verraient une difficulté supplémentaire pour finir la saison actuellement suspendue. Le scénario d’un report d’un an, en juin et juillet 2021, serait plus favorable aux championnats nationaux. “Pour la France, c’est 500M€ de manque à gagner si on ne termine pas la saison, estime un proche du dossier. Cela entraînerait aussi une plongée du mercato et une perte supplémentaire. Quitte à terminer en août ou septembre, il est impossible d’imaginer ne pas finir la saison. C’est leur peau que risquent les clubs français.” Au-delà de la L1 dont il est le leader incontesté, le PSG est évidemment dans l’attente de ce qu’il adviendra de la Ligue des champions. L’hypothèse d’une fin de compétition condensée a émergé mais présente nombre d’incertitudes, notamment sur la situation sanitaire en Europe à l’été. Pour toutes ces raisons, il est fort possible qu’il reste encore des questions, en fin d’après-midi. La LFP tiendra un conseil d’administration dans la foulée.”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters