JP Rivère

Rivère aimerait qu’on en profite pour chambouler totalement les calendriers

Si la priorité n’est certainement pas au football et aux calendriers durant cette crise sanitaire liée à la contagion de covid-19, les personnalités en responsabilité réfléchissent à la suite. Parmi eux, Jean-Pierre Rivère, président de l’OGC Nice et vice-président du collège des clubs de L1. Le patron des Aiglons se demande s’il ne faudrait pas faire de cette période de confinement une possibilité de transformation générale du calendrier avec des saisons qui débuteraient en février et s’achèveraient à la fin de l’année civile.

“Au-delà de l’année en cours, essayons de donner une cohérence aux trois saisons à venir. En 2022, la Coupe du monde au Qatar se déroule du 21 novembre au 18 décembre. Mon idée a pour objectif de s’adapter à cette compétition décalée, et à l’inconnu d’aujourd’hui. Nous pouvons prendre tout notre temps pour finir la saison actuelle en octobre ou novembre, et on démarre la saison prochaine en février. On peut intégrer l’Euro en juin et nous finissons fin octobre. En 2022, on fait une petite trêve en août et le même déroulement avec la Coupe du monde dans la foulée, explique Jean-Pierre Rivère à L’Equipe. C’est une idée extrême mais qui a du sens. Elle permet d’éviter les matches en janvier. Imaginez un foot où on puisse jouer tout le mois de mai, de juin, de juillet…

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters