Philippe Sanfourche

Sanfourche : “En tant qu’entraîneur de l’OM, il n’a pas à faire cela”

Jeudi, en conférence de presse, André Villas-Boas, l’entraîneur de l’OM, s’est montré très virulent contre Paris (voir ici), en parlant de “ridicule” de “scandale” après les festivités devant le Parc des Princes où étaient réunis 4000 ultras avant, pendant et après le match européen contre le Borussia Dortmund. “Pour moi c’est un scandale, pour eux c’est fantastique, une belle fête ! Que voulez-vous que je dise ? Si tu tiens à ta famille… Moi franchement, j’apprends que quelqu’un de ma famille est touché à cause de ce rassemblement, je porte plainte contre la Préfecture de Paris“, a déclaré le coach portugais hier. Et Philippe Sanfourche, journaliste de RTL, n’apprécie pas.

“Tu n’es pas dans une période où tu peux faire ce genre de commentaire. La Préfecture de Paris, je ne suis pas là pour la défendre, mais ils prennent des décisions en conscience. Il y a un environnement sanitaire, un environnement de sécurité publique, a commenté le journaliste dans l’EDS. C’est facile d’avoir cette analyse là aujourd’hui. En tant qu’entraîneur de l’Olympique de Marseille, il n’a pas à faire cela. Il a peut-être été téléguidé par la direction, puisque c’est la seule voix qu’on entend à Marseille, pour empêcher un concours de supporters. A ce moment là, il ne savait pas que les matches seraient suspendus. Tout cela pour que les supporters de l’OM ne veuillent pas faire mieux et se retrouve à 10.000. A ce moment là, ce ne serait pas inintelligent… Mais aujourd’hui, on a besoin de mesure dans les propos. Il faut avoir un peu confiance dans les autorités publiques. Pourquoi prennent-elles des décisions au jour le jour à votre avis ? Moi, les leçons données 24 heures après, je dis non.”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée