Courbis

Courbis redoute une vague de blessés à la reprise des matches

Ré-athlétisation, ce sera le mot d’ordre dans quelques semaines dans le monde du football, au terme du confinement liée à la pandémie de Covid-19. Cela même si les joueurs ne sont pas en vacances et s’entretiennent en faisant du foncier et du renforcement avec le matériel et l’espace à leur disposition. Interrogé sur le sujet, Rolland Courbis a souligné l’importance du sérieux de chacun en cette période sans compétition. Et il redoute une avalanche de blessure si le nouveau calendrier propose des rencontres tous les trois ou quatre jours.

“Il ne faut pas confondre l’entretien et l’entraînement. Mais il doit y avoir un entretien quel que soit le motif de la coupure. C’est un métier. Il y a des obligations professionnelles. Il y a un sérieux à avoir. Ces derniers temps, j’ai vu Balotelli ou Hazard reprendre avec huit ou dix kilos de trop. Quand tu as un salaire comme on peut le lire dans la presse, c’est inadmissible et même impensable ! Cela essayons déjà de l’éviter. Parce que ça, ce n’était pas dû au connard virus (sic), c’était le résultat d’un manque de sérieux. On ne peut pas couper dix jours sans rien faire, c’est le grand maximum. Après on ne peut pas généraliser. Il y a des différences d’âge, de poste. Un arrière latéral et un arrière central ne font pas les mêmes efforts. Quand on voit le nombre de préparateurs dans un staff comme celui du PSG, ça fait impression. Mais à la reprise, il va falloir gérer un calendrier, et des matches tous les trois jours. Quand on voit les blessés qu’il y avait déjà, je dirais “attentions aux dégâts !”, a commenté Rolland Courbis sur RMC. “Jouer tous les trois jours, il va falloir gérer, d’autant plus qu’il n’y aura toujours que trois changements de joueurs dans un match, ça va être très compliqué…

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée