De son passage au PSG, Yohan Demoncy retient “la culture de la gagne” du club

En cette période de confinement, Foot Mercato a décidé de donner la parole à plusieurs anciens joueurs formés au PSG qui ont décidé de quitter les Rouge & Bleu pour lancer leur carrière. Ce samedi, c’est au tour de Yohan Demoncy, qui a quitté le PSG pour rejoindre définitivement Orléans à l’été 2018. Le milieu est revenu sur ses années PSG et ses retrouvailles manquées avec son club formateur lors du huitième de finale de Coupe de la Ligue (1-2, saison 2018-2019).

Sa suspension pour le huitième de finale de Coupe de la Ligue face au PSG

Oui j’étais très déçu. Je n’ai pas pu jouer contre mes potes mais je suis passé à autre chose, ce n’est qu’un match. Il ne faut pas que je m’arrête à ça, ce sont des moments difficiles qui font partie de l’apprentissage. Sur le coup, j’étais dégoûté surtout que mon carton rouge (le match de Ligue 2 avant le choc contre le PSG, ndlr) est une injustice. Quand c’est mérité je peux l’accepter mais là non, c’était plus que sévère. Maintenant c’est passé, et je me concentre sur le maintien, je ne pense plus au passé.

Ses neuf ans à la formation du PSG

Au PSG, il y a cette culture de la gagne. La plupart du temps, on gagnait tous nos matches. Après, il y a des gros souvenirs comme l’Al Kass Cup au Qatar (tournoi international remporté par les U17 parisiens en 2012), la Youth League (finale en 2015). Ça reste des gros souvenirs et avec les autres joueurs, on a tous tissé des liens très forts pendant ces compétitions.

Les joueurs qui l’ont impressionné au PSG

“À mon époque, il y avait deux joueurs qui m’ont impressionné : Thiago Motta et Maxwell. Ils sont très humbles, ça m’a vraiment marqué. À chaque entraînement, ils étaient performants et leurs qualités techniques étaient incroyables. En les voyant jouer, on voit qu’ils ne sont pas là par hasard et on comprend leur grande carrière. Et en plus, ils ont toujours les bons mots.”

À propos Guillaume De Freitas

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée