Dina-Ebimbe : “Le PSG c’est mon club, si on m’appelle je me donnerais à fond”

Eric Junior Dina-Ebimbe a rejoint l’été dernier Le Havre pour un prêt de deux ans après avoir prolongé son contrat jusqu’en 2023 avec le PSG, son club formateur. Dans une longue interview accordée à Foot Mercato, le jeune milieu de terrain (19 ans) est revenu sur plusieurs sujets. Extraits choisis.

Son expérience de l’Equipe réserve du PSG

Même si c’est un niveau amateur, c’est important de jouer avec des adultes. Ce n’est pas le même football. Les coups ça n’a rien avoir, l’intensité non plus. Il y a plus de vice. On a perdu des matches que l’on n’aurait jamais dû perdre mais ça nous a permis d’apprendre. C’est formateur et même essentiel selon moi si on veut atteindre le niveau professionnel. La suppression de la réserve ? Je n’ai pas compris ce choix. J’aurais aimé que tout le monde puisse jouer en CFA parce que c’est une très bonne école. Sauf si tu es très fort et que tu passes directement des U19 aux professionnels.”

Tanguy Kouassi

J’ai suivi sa progression. C’est quelqu’un qui, quand on fait appel à lui, répond toujours présent. J’étais au centre avec lui et je sais le joueur qu’il est. Mais je ne regarde pas forcément Tanguy, depuis l’année dernière il y a beaucoup plus de jeunes qui jouent donc oui je me dis qu’il y a moyen. La réflexion a peut-être changé. Je trouve ça encourageant et si je suis amené à revenir je pense qu’ils vont m’intégrer définitivement.”

Son choix de rejoindre le Havre

Je pensais avoir les qualités pour faire au moins des entrées ou des bouts de matches et je n’ai pas eu cette possibilité-là. Il y a eu des problèmes dans le club par rapport à la Ligue des champions et d’autres choses à gérer, j’ai compris, mais pour ma carrière je me suis dit que le meilleur moyen de progresser était d’aller ailleurs.

Le club me fait confiance ?

L’an passé je leur ai dit que je voulais partir mais ils m’ont dit que ça n’allait pas être possible. Ils m’ont prolongé donc je considère ça comme une confiance qu’il m’accorde. Ils auraient pu me laisser partir au Havre sans prolonger. Je suis un des seuls joueurs prêtés, je pense qu’ils suivent ma saison.

Son avenir

J’appartiens au PSG, c’est l’entraîneur qui décidera. Aujourd’hui, j’ai besoin d’être dans un club où mon temps de jeu est conséquent, où je joue autant qu’au Havre. J’ai besoin de me sentir important. Après, le PSG c’est mon club donc si on m’appelle je me donnerais à fond. Mais mon idée c’est de jouer un maximum, peu importe où.

À propos Guillaume De Freitas

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée