Garrigou

“En connaissant le statut sérologique de chacun, jouer à huis clos me paraît faisable”

Si le Covid-19 représente encore une menace en juin, alors il faudra – pour pouvoir jouer à huis clos – être certain que toutes les acteurs du match sont en parfaite santé et ne présentent pas un risque de contaminer ou d’être contaminés. Les critères sont contraignants mais la santé de chacun prime. Selon le docteur Marcel Garrigou-Grandchamp, on peut cependant espérer que la tenue de matches devienne possible.

“Pouvoir voir des matches de football à la maison rendrait le confinement des gens plus supportable… C’est un argument choc !” déclare le médecin lyonnais dans L’Equipe. “En prenant certaines précautions comme la distanciation sociale en tribunes, sur le banc ou dans le vestiaire, et à condition que l’on puisse connaître avant le match le statut sérologique de chaque joueur, jouer à huis clos me paraît faisable. Il est clair qu’à moins d’avoir la possibilité de tester absolument tout le monde, et de manger, dormir, jouer sous une même bulle, le risque zéro, on ne l’aura jamais.”

Gianni Infantino (président de la FIFA) dans un entretien avec Ronaldo : “La santé publique passe d’abord. Tant qu’il y a un risque, on ne joue pas. Il faut attendre de voir l’évolution. La situation actuelle est trop grave. Je vois des gens qui se battent pour savoir quand on va rejouer. On rejouera quand les autorités nous diront qu’on peut le faire.

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée