Fernandez sur sa guérison du Covid-19 : “Cela va de mieux en mieux, j’ai même retrouvé la pêche”

En cette période de crise sanitaire, le monde du sport est à l’arrêt. Et face à cette pandémie de Coronavirus, certains footballeurs ont été testés positif au Covid-19. Guéri de cette maladie, l’ancien joueur et entraîneur du PSG – Luis Fernandezest revenu sur son cas dans un entretien téléphonique accordé au Parisien. Le vainqueur de la Coupe des Coupes en 1996 se montre rassurant sur son état de santé. Il a notamment été questionné sur sa participation au rassemblement des supporters à l’extérieur du Parc des Princes lors de la victoire face au Borussia Dortmund, un événement qui aurait pu être à l’origine de sa contamination.

“J”étais un peu fatigué. J’ai eu des symptômes comme la perte de goût et d’odorat, sans toux ni fièvre. Maintenant, cela va de mieux en mieux. J’ai même retrouvé la pêche”, explique Luis Fernandez. “La fête avec les supporters après la qualification face à Dortmund ? Je ne me suis pas trop exposé. Je suis resté sur le côté de la marche, tranquille. Je n’étais pas au milieu de la foule mais en marge. J’étais en retard en plus. Certains supporters sont passés devant moi, ils m’ont reconnu et interpellé (…) Quand on aime, on ne calcule pas. Ce soir-là, j‘étais porté par une idée qui me tient à cœur : supporter le PSG. C’est mon club.”

Sur le compte Twitter de beIN SPORT, Luis Fernandez s’est remémoré un événement plus heureux et qui a marqué l’histoire du PSG, la victoire finale en Coupe des Coupes de 1996. “On a fait le match qu’il fallait absolument gagner, avec un Raï qui se blesse d’entrée. Je suis content du but de Bruno N’gotty parce que Youri Djorkaeff voulait tirer le coup-franc et moi de loin je lui disais ‘non’ parce que Bruno a la frappe et la puissance (…) La fête après la victoire ? Tout le monde jubile, gagner une Coupe d’Europe c’est exceptionnel. On s’était préparés pour ça, même si on fait une saison en demi-teinte. Je pense que ce groupe-là aurait pu aussi gagner le championnat si on avait pas eu des petits problèmes en interne (…) C’était un groupe avec beaucoup de talents et de qualités pour gagner cette Coupe d’Europe.”

À propos Murvin Armoogum