kita

Kita : “Je ne vois pas comment le football ne retournerait pas travailler avec toutes ces précautions”

Avec tous les dispositifs et précautions pris par les clubs de football professionnel dans le cadre d’une reprise des entraînements qui s’inscrirait dans un déconfinement progressif et général à compter du lundi 11 mai, Waldemar Kita, président du FC Nantes, estime que les joueurs ne peuvent que suivre. Mais la grogne est là.

Chaque club doit trouver un laboratoire capable de lui donner au quotidien des analyses. Les médecins de clubs centralisent les résultats et les envoient à la Ligue. C’est une organisation simple. Beaucoup de salariés vont reprendre le 11 mai sans faire tous ces tests, explique le président Kita dans Le Parisien. Nous, nous prenons toutes les précautions. Si un homme qui gagne 2000 euros retourne travailler, je ne vois pas comment le football ne retournerait pas travailler avec toutes les précautions. C’est impensable !”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée