kita

Kita : “Pourquoi on obligerait un ouvrier à aller travailler et pas un footballeur ?”

Si la situation sanitaire début mai le permet, à compter du 11 la France entamera un déconfinement progressif. Mais le risque zéro n’existera pas tant qu’il n’y aura pas de vaccin annihilant le Covid-19. Verra-t-on du coup les footballeurs de Ligue 1 reprendre le chemin de l’entraînement avec des précautions comme cela existe déjà en Allemagne ? C’est la grande question du moment. Pour Waldemar Kita, président du FC Nantes qui pensait un temps qu’il fallait arrêter la saison, il le faut.

“Certains vont devoir retourner au boulot en se levant à 5h00 du matin, en prenant le métro pour gagner 1200 euros. Tout en bénéficiant d’une sécurité minimale. Pourquoi un footballeur qui, lui, sera entouré de toutes les précautions sanitaires nécessaires, ne retournerait pas au travail. Parce qu’il est privilégié, qu’il vit dans sa bulle ? Ce n’est pas logique. Pourquoi on obligerait un ouvrier à aller travailler et pas un footballeur ? demande Kita dans Le Parisien. “Mes joueurs, je les aime. Il est donc hors de question de prendre des risques et de les mettre en danger. Cela fait 3 semaines qu’on se prépare avec le staff et les médecins pour organiser cette rentrée. On mettra en place toute une organisation médicale avec des protocoles stricts, des prises de sang, des analyses…”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée