UEFA PSG

Le 23 avril, jour capital pour le devenir des compétitions de football

Le 23 avril est programmé une réunion extraordinaire du comité exécutif de l’UEFA. Dans onze jours, l’instance européenne de football comme les 55 fédérations ou l’ECA (association de clubs) auront beaucoup plus d’éléments pour savoir s’il est encore possible d’aller au bout des compétitions domestiques et s’il est effectivement possible de jouer les coupes d’Europe en août. Ce rendez-vous sera capital pour le devenir des compétitions alors que la Belgique joue le rôle du poil à gratter.

“Nous serons en mesure de mener une action coordonnée en consultation avec toutes les parties prenantes et de veiller au respect de la pyramide du football ”, a expliqué Aleksander Ceferin, le président de l’UEFA, dans un courrier adressé à Mehdi Bayat, le président de la Fédération belge, afin de souligner l’importance de cette réunion organisée par l’UEFA le 23 avril. C’est pourquoi l’assemblée générale de la Jupiler Pro League (championnat belge) se réunira finalement le lendemain, le 24 avril, pour entériner ou pas la recommandation du conseil d’administration d’arrêter le championnat. Une décision d’arrêter prématurément le Championnat qui avait irrité l’UEFA et l’ECA, on s’en souvient. Ceux-ci menaçant dans la foulée la Belgique de n’avoir aucun représentant lors des Coupes européennes en 2020/2021.

Mais la Belgique pense toujours arrêter. Ainsi, Marc van Ranst, virologue, professeur à l’Université de Louvain, et assesseur pour la Jupiler Pro League dans le cadre de la crise du Covid-19 va conseiller à l’UEFA – qui a demandé son conseil – d’arrêter les compétitions. Il l’a signifié à Sporza. “Ils m’ont demandé si leur président pouvait m’appeler et cela ne me pose pas de problème. Je vais défendre le point de vue de la Pro League et leur dire que c’est le moment d’arrêter les compétitions. Il sera difficile de terminer les championnats de manière ordonnée, c’est un espoir vain. Mieux vaut voir la réalité en face. Des matches huis clos ? Ce serait un mauvais signal. On aurait deux équipes, des arbitres, des entraîneurs et d’autres gens dans le stade, alors qu’on demande de la distance sociale. Je ne peux pas dire grand chose sur le début de la saison prochaine. On n’est qu’à la mi-avril, on a encore beaucoup de temps pour prendre des décisions à ce sujet. […] J’ai l’impression que l’UEFA commence à se rendre compte que le football est impossible cette saison. Le pic de contaminés est loin de diminuer. La Pro League a compris que trois ou quatre semaines d’entraînements seraient nécessaires avant la reprise de la compétition. Ce n’est donc pas réaliste de terminer les compétitions actuelles. Comment pouvez-vous parler de la réduction de mesures et le retour des compétitions si nous ne savons pas encore si nous avons passé le premier pic ? Le football est le problème secondaire le plus important du monde. Mais nous devons être honnêtes : les événements massifs comme les matches de football ou les festivals de musique feront partie des dernières choses que nous permettrons.”

Pour rappel, le PSG doit encore disputer onze matches de Championnat, deux finales de coupes nationales contre Lyon et Saint-Etienne au Stade de France. Et bien sûr de la Ligue des champions, alors que la moitié des huitièmes de finale est encore à jouer. Les qualifiés pour les quarts sont l’Atalanta, l’Atlético de Madrid, Leipzig, et le PSG. Restent à jouer les rencontres Juventus-Lyon (0-1), Manchester City-Real Madrid (2-1), Bayern-Chelsea (3-0) et Barcelone-Naples (1-1).

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée