Lopez

Lopez (LOSC) : “Je pense que les prix des meilleurs joueurs ne devraient pas baisser”

En cette période de crise sanitaire et économique, de nombreux clubs craignent pour leurs finances. Ainsi, certaines mesures ont été prises – comme le chômage partiel – afin d’atténuer cette perte d’argent causée par la période de confinement. Et cette crise sanitaire aura notamment des répercussions majeures sur les prochains mercatos. Cependant pour le président du LOSC – Gérard Lopez – cette chute de l’économie ne devrait pas influencer “les prix des meilleur joueurs” sur le marché des transferts, comme il l’a déclaré dans un entretien à l’AFP.

“Comme sur n’importe quel marché, si vous avez de la déflation, elle se passera surtout dans ce qui est le plus bas dans l’échelle, ou le moyen. Le marché qui va souffrir le plus, c’est par exemple un joueur de 26/28 ans qui est très bon, mais qui n’est pas un ‘crack’. L’équipe qui va chercher ce type de joueurs pourra choisir parmi 30 ou 40 profils donc comme l’offre est importante, la demande aura la possibilité de faire baisser les prix. Mais c’est impossible de déterminer cette déflation à l’avance, estime Gérard Lopez. Et je pense que les prix des meilleurs joueurs ne devraient pas baisser, car les clubs riches se battront pour recruter ces pépites. La partie haute du marché, avec des prix supérieurs à 60-70 millions d’euros, ne bougera pas trop car il n’y a pas beaucoup de joueurs qui en font partie. Mais je ne pense pas qu’il y aura un méga transfert à 130 ou 150 millions d’euros cet été, même si on n’est pas à l’abri d’une surprise.”

À propos Murvin Armoogum